Aujourd’hui je vous propose un article qui n’était absolument pas prévu sur mon blog, auquel je ne pensais pas du tout à vrai dire et qui est un peu particulier. C’est un article humeur où j’ouvre mon cœur pour vous raconter une situation à laquelle j’ai été confrontée ce week-end, qui m’a beaucoup blessée dans un premier temps puis qui m’a fait réfléchir. J’ai envie d’en parler ici afin de refermer cette page mais aussi d’échanger sur ce sujet qui peut s’avérer tabou… 

Les amis

Quand on est dans un groupe d’amis qui se connaissent depuis longtemps, on se voit évoluer, certains plus vite que les autres. Forcément les situations changent, on ne va pas rester des ados célibataires toute notre vie. Dans le lot, il y a ceux qui ont eu la chance d’avoir rencontré la bonne personne depuis longtemps et qui projettent d’avoir des enfants ou qui en ont déjà et d’autres qui sont seuls ou qui ont fait le choix de ne pas en avoir (même si je pense que s’ils étaient en couple, ils en parleraient peut-être, enfin c’est une autre histoire). Je le respecte tout à fait, chacun fait comme il veut. Et pourtant ce n’est pas parce que nos chemins prennent des directions différentes qu’on est obligé de se faire de mauvaises réflexions ou de se perdre de vue.

Avoir un enfant… 

J’avais une devise en devenant maman, celle de ne pas vouloir que ma vie change du tout au tout parce que j’ai un enfant. Je pense qu’on n’est pas obligé de s’enfermer avec son bébé car avec un peu d’organisation, on peut tout faire ou presque avec lui. Cela fait un an maintenant que Fiona partage nos vies et je trouvais qu’on avait jusqu’à présent, plutôt bien réussi. Nous nous déplaçons toujours autant, je voyage même seule avec ma fille,  nous sortons presque autant qu’avant (sauf le cinéma bien sur) et je voyais toujours mes amis, enfin jusqu’à ce fameux week-end.

Le problème Fiona

Fiona est un bébé et pendant une soirée il peut arriver qu’elle s’exprime, qu’elle pleure, qu’elle pousse de petits cris, parfois un gros, qu’elle tape sur ses jouets ou qu’elle se déplace à droite à gauche, elle vit tout simplement…  Il faut savoir que nous invitons très souvent nos amis à la maison, d’une part parce que chez nous c’est sympa, on aime bien recevoir, il y a une grande terrasse pour l’été et il faut avouer que c’est plus simple pour nous avec Fiona car elle dort plus facilement dans son lit. Chez des amis, les rares fois où nous y sommes allés avec elle, soit Fiona était sage et s’est endormie, soit nous ne partions pas tard si vraiment elle était difficile. Nous n’avons jamais eu la prétention d’imposer Fiona, nous avions l’impression que ce mode de fonctionnement leurs convenait…  Mais j’ai été forcée de constater que finalement non, l’effort de supporter Fiona quelques heures est visiblement insurmontable pour certains. 

Les faits

Ce week-end, pour changer, une amie nous a conviée chez elle pour la soirée. D’autres amis nous ont alors demandé si on comptait amener Fiona et que si c’était le cas, ce n’était pas sur qu’ils viennent… On aurait dit qu’ils parlaient de notre horrible chien qu’on trimballe partout et qu’on pourrait aisément laisser à la maison afin qu’il n’aboie pas et ne gâche pas la soirée… Pas très agréable.

Je savais qu’ils n’étaient pas trop fans d’enfants à la base mais je pensais que quand il s’agit de véritables amis, l’effort de supporter un bébé une soirée n’était pas insoutenable. Surtout que l’on ne se voit pas si souvent, une fois par mois peut-être. Et il faut savoir que je m’occupe vraiment de Fiona, je ne la laisse pas pleurer, au pire je la prends sur moi et je continue à jouer ou à manger avec eux. Alors oui je m’absente 15 minutes pour la coucher, oui des fois ça prend un peu plus de temps, oui des fois elle revient avec nous parce qu’elle aime voir du monde et être de la partie. Mais qu’est ce que ça peut bien leur faire puisque c’est moi qui m’en occupe ? Ah oui, je ne suis pas pleinement disponible pour eux ! Personnellement je préférerais  donner de mon énergie avec Fiona mais continuer à les voir. Ça me faisait plaisir de passer tout de même du temps avec eux et je profitais quand même de ma soirée.

Leurs arguments 

Même pour vous, ça serait plus agréable de passer une soirée sans Fiona.

Je suis d’accord, ce n’est pas toujours rigolo de devoir s’en occuper toute la soirée alors qu’on pourrait passer un peu de temps tranquille. Sauf que, à Grenoble, nous n’avons pas de famille pour la garder, si c’était le cas nous la laisserions avec plaisir. Du coup, cela nous demande de trouver une baby-sitter. Sachant que nos soirées se prévoient généralement au dernier moment, c’est très pratique ! En plus c’est un budget non-négligeable…

Les arguments suivants, je vous spoile d’avance, sont complètement intolérables…

Fiona, ce n’est pas mon amie

Je crois que c’est la chose la plus idiote que j’ai jamais entendue ! On parle d’un bébé là, vous vous mettez donc au même niveau qu’elle ? Et de ce même argument découle la réflexion magique suivante : « Comme ce n’est pas mon ami, je n’ai pas à lui souhaiter son anniversaire » sortie par un trentenaire bien avancé avec un manque flagrant de maturité . Son anniversaire, c’est aussi la célébration du plus beau jour de notre vie, un véritable ami comprendrait l’importance que ça a pour nous.

Tu n’es pas Fiona et on a envie de passer du temps avec toi

Certes, mais normalement l’un n’empêche pas l’autre et Fiona fait maintenant partie intégrante de notre vie. C’est un bébé, il est avec nous et c’est comme ça. Ce n’est pas comme avoir un chat qui fait sa vie tout seul. C’est le choix d’une vie, nous sommes désormais une famille alors il faut l’accepter…

Fiona fait trop de bruits et elle ne m’apporte actuellement que du négatif

Je ne vous apprends surement pas que vous aussi avez été des bébés, des enfants… Pourtant juste le temps d’une soirée, pour se voir, si vous n’êtes pas prêts à faire ce petit effort et qu’en plus vous méprisez ma fille, vous n’êtes simplement pas des amis.

J’ai choisi de ne pas avoir d’enfant, ce n’est pas pour avoir à supporter ceux des autres

Cette réflexion vient vraiment d’une personne qui doit être bien aigrie. Je ne demande pas de tolérer tous les enfants, juste ceux de vos amis, un minimum et de temps en temps. On ne parle pas de vivre avec eux et ce ne sont pas des êtres pestiférés…

Ce qu’ils ne comprendront peut-être jamais 

Pour devenir parents, il faut énormément donner de sa personne : de l’amour, de la tendresse, de la patience, de l’énergie et être constamment aux petits soins. Ce n’est pas rien d’être responsable d’un petit être à plein temps. C’est un grand bouleversement dans une vie, on doit se surpasser, s’adapter car il devient notre priorité et c’est bien normal. Ce n’est pas rose tous les jours, ça se saurait, mais au final Fiona nous apporte énormément de joie au quotidien et nous sommes très heureux. Évidemment tout cela ne peut pas être compris par des personnes auto-centrées sur leur propre existence ou peut-être tout simplement jalouses de notre nouveau bonheur ?

L’erreur et la fin de l’histoire

Pour vous raconter toute l’histoire, l’hôte et mon chéri ont insisté pour que je vienne (avec Fiona bien sur) et j’ai finalement décidé d’y aller quand même. J’étais à vrai dire bien chamboulée par tout ça mais je me suis laissée convaincre. Mais il faut savoir que c’était déjà 20h30 quand nous sommes partis, Fiona aurait pu être déjà couchée à cette heure ci. En plus en ce moment elle fait ses dents, elle est un peu perturbée par la crèche et elle avait le rhume, la totale ! Mais qu’est ce que tout cela peut bien leur faire de toute façon, ce n’est clairement pas leur problème !

Comme vous pouvez l’imaginer, Fiona n’a pas voulu dormir sur place et a été difficile. Pour autant, en première partie de soirée, elle parcourait l’appartement de droite à gauche sans forcément faire de bruits, elle était juste joyeuse. Mais pendant le repas, elle était clairement épuisée et énervée. Pour ne pas les déranger, nous nous sommes relayés avec mon chéri pour la promener à tour de rôle  en bas de l’immeuble et à la fin du repas nous sommes partis. Avec du recul, je n’aurais JAMAIS du y aller. J’aurais du anticiper le fait que Fiona allait être fatiguée et qu’elle serait compliquée.

Au final, cette soirée leur aura donné plutôt raison sur le fond : c’est vrai que Fiona n’est pas toujours très silencieuse, qu’elle demande de l’attention et qu’on profiterait tous mieux de la soirée si on pouvait la faire garder par une baby-sitter, ce que nous essayerons peut-être de faire de temps en temps. Néanmoins, certains propos qu’ils ont tenu m’ont vraiment blessée et profondément affectée car Fiona fait dorénavant partie de ma vie et j’attends de véritables amis qu’ils l’acceptent ou soient en tout cas pas négatifs à ce sujet.

Bilan

Rejeter mon enfant, qui est juste un bébé, sans défense, qui ne comprend pas encore les choses, c’est déplorable. Pour moi on ne parle plus d’amis à ce stade. C’est comme m’exclure parce que j’ai une différence, comme si j’étais végétarienne et que cela nécessitait de devoir adapter le repas ou le choix du restaurant. Certes cela fait moins de bruit, mais cela demande un petit effort d’adaptation que l’on fait quand on tient à la personne et qu’on a envie de la voir. Mon cœur de maman a été blessé mais je vous rassure, il est en train de s’endurcir. La roue tourne toujours et je suis ravie de m’ouvrir à de nouvelles personnes bien plus gentilles.

Si j’avais écris cet article il y a quelques temps, il n’aurait pas du tout eu la même finalité. Cela fait presque 10 ans que l’on se connait, qu’on part en vacances tous ensemble. J’avais l’impression que cela se passait plutôt bien. J’espère qu’un jour ils comprendront à quel point ils ont été blessants, soit en vivant la même situation, soit en changeant d’avis quand tout leur entourage aura des enfants. Je pense que nous sommes tombés sur des personnes extrêmes sur le sujet des enfants, normalement il n’y a pas de raison de perdre des amitiés parce qu’on devient parents. Je suis sure que la majorité des personnes sans enfant les apprécient sans problème et comprennent tout à fait notre nouvelle vie.  

Que vous soyez parents ou sans enfant, qu’en pensez-vous ?

Ecrit par

Merci pour ton passage sur mon blog, j'espère que mon article t'a plu ! N'hésite pas à me laisser un petit mot pour me dire ce que tu en as pensé ou une question, je te répondrais avec plaisir ♥ !

109 Commentaires

  1. Même si je ne suis pas maman, ton article me fait réagir ! Je trouve les propos de tes amis ADULTES hyper durs et franchement bizarres. Oui vous êtes parents, oui vous venez avec votre enfant ! Et on connaît tous des enfants très faciles qui parfois sont de mauvais poils car fatigués, ça ne gâche pas un bon moment entre amis. Ton article m’a touchée et je comprends ta peine, mais tu as je pense la bonne philosophie. Tes amis devraient être gagas de la voir grandir plutôt que de redouter sa présence.
    Bisous

    • MyBerryStyle

      Bonjour Lucie,
      Merci pour ton commentaire je suis contente et rassurée d’avoir aussi le ressenti de personnes qui n’ont pas d’enfant. Je leurs demandais même pas de s’y intéresser… Ils n’aiment pas les enfants, tant pis pour eux…

    • Hello, tes amis ne sont pas cools et ils auraient dû faire preuve de plus de tact mais honnêtement soit tu restes chez toi, soit tu prends une babysitter. Les enfants en bas-âge n’ont rien à faire dans les soirées d’adultes…. Ps: je suis maman aussi.

    • MyBerryStyle

      Hello Marie L, je pense que tu n’as pas bien lu mon article. Justement nous les invitons quasi tout le temps chez nous car on n’a pas la prétention de l’imposer chez l’autre. Samedi soir, c’était exceptionnel et je n’aurais jamais du y aller, j’ai fait une erreur comme je le dis dans l’article. Après je pense que quand il s’agit d’un bébé, on peut tout à fait l’amener dans une soirée d’adulte, il dort la majeur partie du temps. Après en grandissant, je te rejoins, ça devient plus compliqué et ce n’est plus vraiment fait pour eux.

    • Alors la j’en suis rester sans voie ….. leurs propos…. sont haineux et dire sa sur un bébé mais c est horrible!!!
      Sincèrement c est au final des personnes sans importance et qui sont méchants.
      Oui votre vie à change dans le sens que vous vouliez ….. si ce n est pas lors vision des choses ben sincèrement qu’il aille voir ailleurs.
      Une fois un ami à dit à mon mari au bout de quelques mois que mon aîné soit la. « Mais vous sortez plus vous faites plus rien  »
      Nous avons continuer notre vie sans ce soucier d eux

  2. Excuse-moi par avance mais ça ne vole pas bien haut chez les amis que tu décris. Pour ma part j’ai été maman très jeune (26 ans), en décalage total avec certains de mes amis qui l’ont été bien plus tard, et JAMAIS je n’ai reçu de réflexion de ce genre. Je crois qu’on est face à de la bêtise pure, doublée de méchanceté et d’une vision aigrie. Tu ne perdrais rien à prendre tes distances.

    • MyBerryStyle

      Merci pour ton message, il m’a fait bien rire. Comme toi j’ai été maman à 26 ans mais je ne suis pas la première du groupe a avoir eu un enfant mais ils ne s’y font pas… Tant pis pour eux, ils finiront tout seuls.

  3. Après avoir vu ton tweet j’attendais avec impatience cet article.
    Je peux concevoir que ceux qui n’ont pas d’enfant n’ont pas la même vision des choses que nous, qu’ils n’ont pas envie que leur soirée soit « perturbée » par une enfant passe encore même si c’est limite (avant d’être maman j’ai déjà invité des amis dont l’enfant ne s’arrêtait jamais, on ne pouvait avoir une dissection et pourtant j’étais toujours ravie de les voir, c’est sûr que des fois j’en avais un peu marre mais jamais je me serais permises une réflexion ) mais là tes amis ils sont vraiment petits…

    Tu sais quoi ? J’ai eu mal au coeur en lisant la phrase « ce n’est pas ami, je ne lui souhaite pas son anniversaire  » mais que s’est-il passé dans sa vie pour avoir autant de haine envers une petite qui n’a rien demandé. Pauvre Fiona, heureusement qu’elle est bien trop petite pour comprendre la bêtise humaine. C’est bête mais quand j’ai lu ça j’avais envie de faire un gros câlin à ta fille.

    Te voir toi sans la petite…ça aussi en soi je peux le concevoir mais quand on devient maman notre enfant fait partie de nous, c’est pas une partie de notre vie que l’on met de côté quand on veut. C’est dur à expliquer à ceux qui ne sont pas parents.

    Comme toi j’essaye de ne pas « imposer » malgré tout mon fils, et quand je vois qu’il râle vraiment trop je préfère quitter les lieux plutôt qu’il dérange .

    Au final c’est peut-être pour toi que c’est le plus dur car tu devais tenir à ses amis mais peut-être que ça aura révélé leur vraie nature ou qu’ils changeront s’ils deviennent eux-même parents. Entoure toi de personnes bienveillantes 🙂

    Je suis en train de t’écrire un roman, je m’excuse.
    En tout cas sache que moi je t’invite quand tu veux avec ta princesse 🙂

    • MyBerryStyle

      Coucou Clarisse,
      Merci d’avoir pris le temps de laisser ton ressenti. Ça me touche que tu sois touchée par mon article, ça serait super de t’avoir comme amie 🙂 ! C’est clair que ça fait de la peine pour ma fille, qui n’a rien demandé mais bon c’est comme ça. On n’est pas tombé sur les bonnes personnes mais on va rectifier ça 😀 ! J’ai quand même un peu d’espoir qu’elles se rendent compte qu’il n’y a pas besoin d’être si extrême mais bon, le temps nous le dira.
      Bisous ♥

  4. Les réflexions sont dures à entendre et encaisser et elles auraient mérité d’être formulées autrement mais, dans le fond, je comprends tes amis. Quand on va à une fête entre amis, c’est pour se voir, profiter les uns des autres et discuter entre adultes. Ça peut être assez rageant d’être sans cesse interrompu dans une conversation, d’attendre que les parents réussissent à endormir (ou non) leur bébé etc… Une fois, ça passe, mais si toutes les soirées que vous passez avec vos amis se déroulent sur le même schéma, c’est compréhensible que ça coince un peu. Je suis maman aussi de deux petits loulous et concrètement il y a les soirées entre parents ( où on a parfois du mal à supporter les gamins des autres 😉 ) et les soirées avec les amis sans enfants (moins nombreuses avec l’âge ^^) où on laisse les enfants à papi et mamie ( ou une baby-sitter quand on était dans une autre région ). Je ne pense pas que tu doives tirer un trait sur une amitié d’enfance mais entendre ce que tes amis ont à te dire. Par contre, un conseil: ne pars jamais en vacances avec des amis sans enfant, c’est un coup à foirer toute amitié !

    • MyBerryStyle

      Merci pour ton commentaire, c’est intéressant d’avoir d’autres points de vue. Je suis d’accord avec toi, passer toutes les soirées avec Fiona, c’est beaucoup. Mais en général comme ça se passe chez nous, on la couche à 21h et après on est tranquille. Nous allons envisager de trouver une baby-sitter. Je suis juste déçue de certains propos, notamment sur le fait de ne pas lui souhaiter son anniversaire…
      Nous ne sommes pas les premiers à avoir des enfants et ça fait 3 ans qu’on part tous ensemble, on est une quinzaine. Ça ne s’est pas toujours bien passé il faut avouer mais dans l’ensemble c’était plutôt bien. Je pense effectivement malheureusement qu’on va devoir bientôt arrêter, à mon grand regret. Je pensais qu’une cohabitation pour une semaine, ça se faisait mais peut-être pas pour les non-parents :/ !

  5. Coucou Romy,

    Comme je te le disais sur Twitter, je trouve les réactions de ces personnes tellement immatures et même irrespectueuses!
    Depuis un an votre vie a été chamboulé par l’arrivée de votre petite merveille mais vous avez mis en oeuvre ce qu’il fallait pour ne pas perdre le lien avec vos amis et ça c’est vraiment chouette!
    Ici tes amis te reproche limite d’avoir un enfant? Où est le soucis pour eux? S’ils étaient de vrais amis ils seraient contents pour toi. Je suis triste pour ces gens… Leurs réflexions envers toi et surtout ta fille montre seulement à quel point leur vie doit être pathétique…

    Un tel comportement n’est pour moi pas pardonnable!

    • MyBerryStyle

      Coucou Charlotte,
      Oui c’était important pour moi de garder le lien avec nos amis, qu’on connait depuis longtemps. Clairement je ne suis pas sure qu’ils soient contents pour moi, ils voient le fait d’avoir un enfant comme quelque chose qui te prive de ta vie ensuite. C’est vraiment une mentalité d’égoïste je trouve…
      Je pense que je pourrais pardonner si ils s’excusaient, au fond je n’ai pas envie de les perdre mais je pense que je peux rêver…

  6. Coucou Romy !
    Moi je n’ai pas d’enfants mais j’ai des amies qui en ont et jamais je penserai à les exclure pour cette raison !
    Moi j’adore les enfants et même si ce n’était pas le cas ce n’est pas une raison pour moi de dire à une personne que je préfère la voir sans son enfant… Son bébé fais partie de sa vie, il faut l’accepter et si c’est une vraie amitié je pense qu’on serait pas capable de faire ce genre de réflexion… En tout cas ne te prends pas la tête c’est sûr que la roue va finir par tourner !!
    Bisous <3

    • MyBerryStyle

      Coucou Mervé !
      Merci pour ton gentil message. Je pensais pas qu’on pouvait aussi dire ce genre de choses d’un bébé mais bon… Tant pis, comme tu dis la roue tournera et on rencontrera d’autres personnes, plus aimables avec les enfants 🙂

  7. Mais ?! Comment est ce possible quand on est amis depuis si longtemps de réagir comme ils l’ont fait ?
    Je suis désolé pour toi, en effet ta réaction est plus que normal.
    Mince alors, je comprend pas.
    Je n’ai pas encore d’enfant avec mon chéri mais je sais que quand il y a repas de famille il y a OBLIGATOIREMENT les enfants de ses sœurs et mon dieu qu’est ce que c’est cool de jouer avec eux ! Ce n’est pas les enfants de nos amis mais ça pourrais l’être. Le jour où mes meilleurs amis ont des enfants on sera si heureux pour eux et c’est avec plaisir qu’on ira leurs rendre visite où qu’on les accueillera chez nous, les amis c’est la famille finalement.
    En tout cas courage à toi et plein de bisous à vous.

    • MyBerryStyle

      Merci pour ton message ♥ ! Ça nous changerait tellement d’avoir des amis comme vous ! Nous leur demandions même pas de intéresser à elle, juste de la supporter un petit moment, pour nous voir, parce qu’on est censé être amis et s’apprécier. Mais bon visiblement c’est trop dur…
      Tant pis, on va passer à autre chose 😉

  8. Je suis ahuri de ce que je lis… une vrai amie comprendrai avec ou sans enfants que c’est du boulot du temps de l’investissement, et si tu étais venue chez moi avec ta fille je t’aurai aidé à l’occuper, la reposer, la promener, et je comprendrai si tu rentres plus tôt, et si tu viens pas je te proposerai de venir avec des sushis acheté sur le trajet. Bref, c’est triste mais c’est liin d’être des amis… Courage ma belle

    • MyBerryStyle

      Coucou Vanessa,
      Merci pour ton petit mot. C’est vraiment adorable de ta part, on révérait d’avoir des amis comme toi. Nous on ne leur en demandait pas tant… juste de continuer à passer du temps avec eux malgré la présence de notre bébé. Mais visiblement ce n’est pas possible pour eux donc tant pis… On va passer à autre chose et j’espère rencontrer de nouvelles personnes plus gentilles.

  9. Bonsoir Romy,

    J’attendais impatiemment ton article. Et bien sincèrement je ne m’attendais pas à ça.
    Je suis profondément choquée, touchée en plein fouet au cœur par tous ces propos. Limite, j’ai ressenti tes émotions en lisant ton article et même en 100 fois pire.

    Je ne suis pas encore maman mais je travaille auprès d’enfants de bas âge, donc je peux savoir ce que s’est et ce que peuvent ressentir les personnes mais de là à sortir des phrases comme ça, ça fait super mal au cœur.. J’en ai eu les larmes aux yeux limite tellement c’est dur de lire ce type de phrases. Et surtout le fait de  » rejeter  » ta fille comme ça. Ca doit être difficile à  » avaler  » et je te comprend parfaitement.

    Je me suis mise à ta place pendant toute la lecture de l’article et sincèrement, je me suis sentie vraiment mal à l’aise..
    C’est dommage de perdre des ami(e)s à cause d’un enfant, qui pourtant, fait parti de notre vie et pourrait même être là dans les amitiés mais à priori, chaque personne réagit différemment. C’est un choix évidemment, tout le monde n’apprécie pas les enfants et je le respecte totalement mais c’est vrai que ça peut faire mal au cœur.

    J’espère ne jamais être amenée à vivre cette expérience. Car je le vivrais même peut-être plus mal que toi. Mais bon après, quitte à faire un choix, c’est sur que je me dirigerai vers ma famille plutôt que mes  » ami(e)s  » n’appréciant pas la présence de mon enfant.
    Bonne soirée à toi, courage.

    • MyBerryStyle

      Bonjour Mélissa,
      Ça me touche que tu aies ressenti mes émotions à travers mon article. Ça fait mal parce que c’était pas ce que j’avais imaginé en ayant Fiona et en les connaissant depuis longtemps. Quand on touche à ma fille, il est difficile de pardonner mais avec leurs excuses, je pense que je pourrais le faire. C’est dommage de perdre une si longue amitié… Après je pense que je peux rêver donc tant pis pour eux… Nous allons vite passer à autre chose et ne pas s’attarder sur des personnes qui n’en valent pas la peine.

  10. Coucou ! Je ne vais pas faire de longs discours, ce comportement me choque, tout simplement ! Fuis ces gens, ce ne sera que mieux pour votre famille.

    • MyBerryStyle

      Coucou Anaïs,
      Merci pour ton petit mot. J’espère qu’ils se rendront compte de la violence de leurs paroles… On va prendre nos distances, c’est certain.

  11. Je suis un peu choquée par ton histoire. En fait, je me demande comment c’est possible d’avoir de telles réflexions venant de vrais ami(e)s :/ Je ne trouve pas ça super mature en fait… Je serais terriblement déçue à ta place !
    En tant que jeune maman, comme toi, j’ai été confrontée à des soirées avec un bebe qui bouge, qui rit, qui crie, qui pleure, qui demande beaucoup d’attention .. pour autant, jamais ça n’a dérangé nos amis ! Au contraire ils sont toujours contents que l’on vienne avec notre fille, car ils sont contents de la voir ! Et je pense que pour eux, c’est notre problème si l’on s’absente en soiree. (Pour la calmer etc)
    Il faut vraiment ne pas aimer les enfants pour en arriver à dire de telles bêtises en tout cas ..
    Je comprends leur envie de passer du temps avec toi, sans enfant, mais pour que tu te rendes dispo, sans Fiona, ca se prévoit ! C’est comme ça ..
    Je ne sais pas si ca peut te soulager, mais des gens qui réagissent comme ça, ne sont pas de vrais amis …
    Bon courage ma belle, pas facile comme situation. Bisou

    • MyBerryStyle

      Coucou Marie,
      Merci pour ton message. Je suis terriblement déçue, ça m’a beaucoup affecté mais aujourd’hui je vais mieux, ça me passe au-dessus. Vous avez de la chance d’avoir des amis comme ça, oui les nôtres n’aiment vraiment pas les enfants… Tant pis, on trouvera d’autres 🙂 !
      Bisous

  12. Je te remercie d’avoir écris cet article. Il apporte beaucoup. Je crois que chacun de nous peut importe la situation peut aisément comprendre la situation et rectifier le tire.
    Je te remercie aussi car tu me permet de m’exprimer sur un sujet similaire que j’avais besoin de déverser. Alors pardonne moi par ailleurs si ce n’est pas le lieu. Ton article m’a énormément touché parce que je m’y retrouve.
    Il y a 3 ans, j’ai rencontré mon compagnon. Quelques mois plus tard à peine, nous avons reçu rencontré une situation dans laquelle nous aurions eu besoin de soutien. Pourtant au lieu de ca j’ai eu droit à des « tu nous ignores »  « vous êtes pas collés l’un à l’autre » « t’as Qu’a vivre sans lui ». Ils n’ont pas essayé de comprendre. Ils n’ont même pas cherché et ils ont envoyé des reproches à tout va. Sauf que pendant cette période je ne pouvais pas faire autrement que rester la ou j’étais. Depuis ils m’ont éradiqué de leur vie (discussion, voyage, appels, groupes virtuels de toute sorte). Et pourquoi ?! Parce que j’ai eu un rôle de soutien dans a vie amoureuse. Parce que c’était bien nécessaire d’être à deux. Aujourd’hui meme quand je prends des nouvelles, j’ai le droit à des réponses courtes de type oui et non.
    Je n’ai jamais vraiment eu d’amis à part eux. Eux que je connais depuis plus de 10ans. Eux qui pourtant m’ont tourné le dos et que j’ai pardonné. Aujourd’hui ca me blesse parce que finalement j’aurais aimé leur présenter cet homme qui m’a énormément soutenu et qui m’aide dans mes vieux démons. J’aurais aimé qu’il intègre ce groupe. Nos souvenirs.

    Je suis soulagée de savoir que finalement ce n’est pas moi. Mais plutôt qu’il existe des personnes qui n’acceptent pas les changements ni les compromis.

    À ton sujet, j’espere Que cela va évoluer en positif parce que les perdre même 3 ans plus tard est blessant. Comme un vide. J’espere Que Fiona n’empatira De tous ca. La pauvre. Comment on peut avoir des propos aussi violent face à un enfant pleins d’innocence !

    Je t’envoie tout mon courage et j’espere Que ça va s’arranger !

    • MyBerryStyle

      Coucou Sarah,
      Merci pour ton message, ça me touche que mon article ait pu tapporter quelque chose. Même si ce n’était pas au sujet des enfants, tu as clairement une exclusion de la part de tes « amis » et j’imagine à quel point ça a du être dur. Pour moi c’est difficile à comprendre de « bannir » des gens du jour au lendemain parce qu’on ne fait pas les mêmes choix. Le mal qu’ils peuvent nous faire ne les effleure même pas une seconde. Tu as été bien gentille de leur pardonner, j’espère qu’ils mesurent aujourd’hui leur comportement. j’espère que ça ne se reproduira pas.
      Merci pour ton soutien, bisous

  13. L’article que tu as écrit… J’aurais totalement pu l’écrire il y a 2-3 ans !
    Nous aussi on s’est fait rejeter par nos « amis » à base de réflexions immondes et idiotes…
    Du genre « à chaque fois qu’elle pleure tu sors de table et tu nous abandonne », « y a des bébés sages et la tienne… », « j’ai des problèmes plus graves que de m’interesser à ta fille », « pourquoi vous vous mettez toujours à part à l’ombre quand on décide de manger en terrasse en plein soleil ?? », « faut arrêter, avoir un enfant ça change pas toute ta vie ! », « ta fille pleure vraiment souvent, il faut toujours s’occuper d’elle ! »…
    A l’époque ma fille avait seulement 2-3 mois ! Et en plus on avait demandé à un de ces couples d’être le parrain et la marraine… On est vraiment tombés de haut !! Mais bon on a été les premiers du groupe a avoir un bébé, ils n’ont pas voulu comprendre…
    Après une grosse mise au point qui à plus envenimé les choses qu’autre chose, on a décidé de couper les ponts… Depuis on s’est rapproché d’amis qui ont acceptés notre fille avec les bras ouverts et on a réussi à trouver de nouveaux amis qui ont des enfants ! 😉

    • MyBerryStyle

      Merci pour ton retour d’expérience. Je suis abasourdie par les remarques que vous avez subies, c’est du lourd ! Quand ils seront parents à leur tour, j’espère qu’ils seront confrontés aux mêmes gens de personnes qu’eux pour comprendre ce que cela fait. C’est très immature et plutôt méchant. Vous avez bien fait de couper les ponts si la mise au point ne leurs a en rien fait changer d’avis…
      Nous espérons également nous rapprocher d’amis plus gentils ou des amis avec des enfants, ça sera plus simple 🙂

  14. Hey ! Alors moi je ne suis pas maman mais je serais la pire des amies si je n’acceptais pas que les personnes q je connais depuis des années evoluent… et puis j’ai de nouveaux amis qui ont une famille et pour moi c’est un tout, si je les invite eux, je compte forcément leurs enfants! Je ne comprends pas comment on peut dire « mais ta fille n’est pas mon amie »… je suis choquée de ces réactions! Et je suis désolée que tu aies à vivre ça parce que oui, j’imagine et je ne peux que constater aujourd’hui qu’un bout de choux c’est prenant et que des fois mes copains s’absentent pr aller calmer ou endormir leurs ptit loup mais je mets toujours un point d’honneur a leur préparer ma chambre pr qu’il puisse mettre le lit ou le cosy, changer les couches dans un endroit calme. Ou si les enfants sont plus grands de préparer ma table basse et un repas spécial pour eux, mais aussi des feutres, des feuilles…
    Je trouve que c’est normal, pas besoin d’etre amis depuis des années pour adopter ce genre de comportement simplement adulte je pense…
    Bref je suis pas parfaite mais c’est juste pour te dire de ne surtout pas culpabiliser d’avoir amené ta fille à une soirée et de penser que tu leur a donné raison… pour moi ils sont égoïstes et j’espere que personne ne leur fera vivre ça si un jour ils sont parents.
    Je suis ton blog depuis un bout de temps et tu es une super maman, ça se voit bisous

    • MyBerryStyle

      Coucou Lucie,
      Merci pour ton message, c’est important pour moi d’avoir aussi la version de quelqu’un qui n’a pas encore des enfants mais qui a des enfants qui en ont. Tu es vraiment une amie en or, ils ont de la chance de t’avoir, tu es aux petits soins. Nous on ne leur demandait pas tant, même pas de s’intéresser à elle, juste de l’accepter lorsqu’on passe une soirée tous ensemble rien de plus.
      Je te remercie pour ton compliment, ça me touche beaucoup, je fais vraiment du mieux que je peux, je donne tout ce que j’ai pour ma fille mais je tenais aussi à garder de bonnes relations avec amis. J’aime quand tout le monde est heureux. Mais bon, des fois ça ne suffit pas pour certaines personnes… Tant pis on va passer à autre chose.
      Bisous ♥

  15. Coucou Romy, je ne suis pas maman mais quand je le serais ils ont pas intérêt à me faire ça sinon ça va barder, pour moi des gens comme ça ne peuvent pas être tes amis , ce n’est pas possible autant de bêtise, de jalousie et d’ intolérance, moi mes amies quand elles auront des bébés ben je serais trop contente pour elles et au contraire je serais plus contente de voir leurs bébés qu’elles ahah , sans rigoler je serais toi je ne laisserais pas passer ce genre de comportements, les vrais amis ne font pas ça, je suis désolée que tu ai du vivre toutes ces remarques, ça me choque ! Gros bisous de soutiens

    • MyBerryStyle

      Coucou Justine,
      Merci pour ton message. Comme toi, avant que nous soyons parents, on était hyper emballé à l’idée de voir nos amis qui ont des enfants et surtout leurs petits bouts qui grandissent et évoluent à toute vitesse ! Merci pour ton soutien, je pense que nous ne sommes pas tombés sur de bonnes personnes à ce sujet malheureusement. On va se faire une raison et tourner la page.
      Bisous

  16. Hello Romy,
    J’ai lu ton article avec beaucoup d’intérêt et j’avoue être choquée par l’attitude de tes « amis »…
    Personnellement je n’ai pas d’enfants mais beaucoup de mes amis en ont et je ne vois pas où est le problème. Les choses évoluent, c’est la vie. Et même au contraire, je trouve top de voir évoluer ces petits bouts, en plus le temps d’une soirée on ne peut pas dire que ça va bouleverser ma vie!!
    Là où j’ai parfois plus de mal, c’est lorsque certaines amies n’ont plus que leur enfant comme centre d’intérêt et ne parlent plus que de lui tout le temps et partout. J’avoue que c’est parfois un peu compliqué lorsqu’au cours de la soirée je ne l’entend parler que de son enfant en long, en large et en travers! J’espère que tu comprends mon point de vue.
    Ce qui est sûr, c’est que ces personnes ne t’aiment pas vraiment sinon elles ne réagiraient pas comme ça, je comprends que ce soit très décevant pour toi…
    Bises

    • MyBerryStyle

      Coucou Audrey,
      J’aurais aimé que mes amis réagissent comme toi, les enfants c’est la vie, dommage de les avoir d’une façon si négative…
      Je suis d’accord avec toi, ce n’est pas parce qu’on devient maman que l’on est qu’une maman et qu’on doit imposer ce sujet de conversation à tout le monde. Ce n’est absolument pas mon cas, je parle très peu de Fiona avec eux parce que je sais que ce n’est pas leur truc… Je pensais qu’ils seraient capable de la « supporter » un petit moment mais non… Tant pis, c’est decevant oui.
      Bisous

  17. Je suis maman donc forcément cet article me parle et m’énerve d’autant plus. On est les premier de notre entourage a avoir des enfants (ou sinon ils sont déjà ados), et comme toi on a pas de famille à proximité pour garder notre puce. Du coup on l’emmène en soirée. Je peux comprendre que c’est forcément un autre genre de soirée, et que si tu n’as pas d’enfants tu n’as pas forcément envie de supporter celui des autres. Mais sauf si c’est une soirée « sans enfants » je ne vois pas en quoi ça pose problème. On emmène aussi ma fille partout avec son petit sac de jouets et elle profite de la soirée, je ne tolérerais jamais qu’on l’a rejette parce que c’est un bébé, elle fait partie de nous, je pense que ça se serait très mal passé aussi si j’avais entendu ce genre de propos.
    On a des amis qui ne veulent pas d’enfants et bien sûr c’est leur choix, mais il joue avec notre puce et savent qu’elle sera là, je ne comprends pas la méchanceté de tes « amis », je comprends ta déception car je ne l’accepterais pas non plus.
    Malheureusement, l’amitié nous réserve parfois de jolies surprises comme de mauvaises tout au long de notre vie.
    Bisous (et désolé pour le roman ahah).

    • MyBerryStyle

      Merci pour ton soutien. Je ne pensais pas aussi qu’elle dérangeait à ce point, elle joue… certes elle fait un peu de bruit mais bon… Après elle prend pas mal de notre attention mais comme on est deux à s’en occuper on reste quand meme disponible… Personnellement ça me convenait de passer des soirées comme cela… Je ne comprends pas aussi de tenir de tels propos mais je comprends que c’est fait que temps en temps, ça serait sympa de passer une soirée comme avant. Après il y a des manières de le dire.
      Bisous ♥

  18. Ma pauvre… C’est hallucinant de lire de tels propos, surtout venant d’ « amis » « adultes ». D’accord une soirée avec un enfant au milieu n’a plus rien à voir avec les soirées étudiantes que l’on pouvait se faire plus jeunes… Ce petit être demande de l’attention, il faut lui donner à manger, lui changer sa couche, le coucher etc… Tu dois t’absenter par moments, le bébé peut faire un peu de bruit… Mais ce n’est pas parce que l’on devient parents que l’on ne peut plus passer de temps avec ses vrais amis… D’ailleurs dans l’histoire ceux qui sont les plus gênés dans ce genre de situations ce sont les parents. C’est la vie, on grandit, on rencontre notre âme-soeur, on fonde une famille… L’enfant c’est la suite logique et ce pauvre bébé ne devrait pas être rejeté de la sorte. Je ne comprend pas qu’elle ne soit pas du tout tolérée. Fiona n’a rien demandé, elle est innocente. Quand je lis des phrases comme « Fiona n’est pas mon amie », « Fiona ne m’apporte que du négatif »,  » je n’ai pas à lui souhaiter son anniversaire » etc… C’est malheureux car l’on parle d’un bébé… Cela montre que ces personnes n’en sont pas au même stade que toi dans leur vie, elles sont toujours centrées sur leur petite personne, ne recherchant que leur propre plaisir alors que toi tu as mûri et tu fais à présent passer les besoins de ton enfant avant les tiens. J’ai eu des copines qui ont été mamans avant moi, c’est vrai qu’elles parlaient beaucoup de leur enfant et qu’on avait du mal à tenir une conversation quand bébé était là, mais jamais je ne me serais permis une réflexion. Si tu veux voir la maman, tu acceptes son enfant (c’est NORMAL). Pour la baby-sitter je te comprends car nous aussi nous vivons loin de nos familles (encore là ça va mieux car on n’est plus qu’à 3h30 de chez eux depuis qu’on a déménagé du côté de Chambéry au début du mois, je me suis rapproché de toi ^^). Mais j’ai remarqué que nous avons perdu beaucoup d’amis ces dernières années (déjà à cause de la distance mais aussi parce qu’être parent change beaucoup de choses pour ceux qui n’en ont pas ou n’en veulent pas). Du coup j’ai appris à faire du tri parmi les personnes de mon entourage. Il y en a avec qui nous avons naturellement coupé les ponts… Je remarque que l’on s’est aussi fait de nouveaux amis, qui sont parents. Nous avons plus de points communs avec eux à ce stade de notre vie, alors qu’à côté de ça nous ne sommes plus jamais invités aux soirées de ceux qui sont encore célibataires ou sans enfants. Peut-être que tes amis deviendront parents d’ici quelques temps et à ce moment-là leur vision changera. Mais sache que je te soutiens car ce n’est pas sympas d’entendre ce genre de réflexions au sujet de ton propre enfant. Bises

    • MyBerryStyle

      Coucou,
      Merci pour ton message et ton ressenti, ça fait du bien d’être comprise ♥ ! Leurs réflexions sont dures et prouvent leurs immaturités. Parler ainsi d’un bébé, faut vraiment avoir un souci. Mais bon maintenant on le sait, on prendra les mesures nécessaires….
      Bises

  19. J’avoue que les bras m’en tombent de lire tout ça! Qu’ils le pensent est déjà une chose (déjà pitoyable, je trouve, mais bon, je peux comprendre), mais qu’ils osent te dire des trucs pareils et argumenter là dessus, c’est effarant! Je comprends que ça te peine car tu as l’air attachée à ces personnes, mais perso, je ne pourrais pas accepter celà de quelqu’un que je considère comme un ami proche. C’est au mieux complètement immature, au pire, franchement offençant.

    • MyBerryStyle

      Oui j’étais plutôt attachée à ces personnes, cela fait plusieurs années que l’on se côtoie, qu’on part en vacances ensemble tous les ans… Ils ont un avis tranché et dur sur les enfants, malheureusement… J’ai du mal à l’accepter aussi et je pense prendre mes distances. Si on a du mal avec ma fille, il est inconcevable pour moi de rester ami…

  20. Ce ne sont pas des amis. Ne laisse personne attaquer ta fille, tu dois la défendre.
    Mes amis proches (ils se comptent sur les doigts de la main), me reprochent le contraire, ils voudraient voir ma fille plus souvent ! Et quand je l’amène en soirée pour leur faire plaisir, il y a toujours un petit espace prévu pour elle et je ne m’en occupe quasiment pas ils sont tous à vouloir jouer avec elle. Quand j’ai un truc de boulot tard le soir, ils viennent la garder chez moi. Ma meilleure amie vient passer des soirées seule sur mon canap juste pour que je puisse aller à un pot de départ, bien que j’ai eu mon bébé à 25 ans et qu’ils sont tous loin d’y penser. Un ami ça se met en 4 pour te faire plaisir. Et jamais ça ne sort de phrases dont le but est de te blesser. Il faut se couper des gens toxiques.
    Bon courage à toi, puise la force dans ton petit bébé !

    • MyBerryStyle

      Hello Lulu,
      Je suis bien d’accord avec toi, ma fille avant tout, ce n’est qu’un bébé…
      Alors ça c’est original, tu as vraiment de la chance d’avoir de tels amis 🙂 !
      Merci pour ton soutien ♥

  21. Euh…Change d’amis ? (pas sûre que le terme amis soit bien approprié d’ailleurs). Je conçois qu’on puisse être « dérangé » par la présence de l’enfant, c’est plus les soirées entre amis d’avant, c’est comme ça. Mais l’exprimer de façon aussi méchante et puérile, non…
    Des bisous à vous 2 !

    • MyBerryStyle

      Coucou Aurélie, merci pour ton soutien.
      C’est difficile à imaginer de recevoir des telles reflexions, mais encore pire quand ils sont censés être de véritables amis… Dommage pour eux.
      Bisous ♥

  22. Hello! Je suis dubitative après ton article parce qu’en te lisant je ressent aussi un peu comme si toi aussi tu étais auto-centrées sur ta propre existence, ton nouveau quotidien. au final chacun à juste du mal à penser que les autres pensent différemment. Moi ça ne m’a jamais choqué mes amis qui ont eu 2 bébés, mais c’est vrai que je suis sorti 2 fois de chez eux en pensant qu’ils étaient bien relous (mais c’est leurs enfants, ils font ce qu’ils veulent et ce ne sont pas mes soucis) ^^. Bien sûr que vous êtes moins dispos, moins marrants qu’avant parce qu’obligatoirement votre esprit à changer. tu dois te rendre compte que tu réfléchis plus à ta fille, tu te demandes ce qu’elle fait, où elle gambade etc. et c’est normal! c’est juste une évolution! quand vous aurez tous des enfants ce sera plus facile là vous êtes les premiers c’est pour ça. Bref rentre leur dedans s’ils ont vraiment des mots méchants et cyniques mais expliquent leurs et fais ta vie comme tu en as envie!

    • MyBerryStyle

      Hello Eloïse,
      Merci pour ton point de vue. Alors justement je ne suis pas auto-centrée sur ma propre existence, je serais plus d’accord de dire plutôt celle de ma fille et encore. Justement sachant qu’ils ne sont pas très branchés enfants, je ne leur demandais rien à propos d’elle, je ne leur en parlais même pas. J’attendais juste qu’ils soient tolérants le temps d’une soirée pour qu’on continue à se voir. Nous avons une nouvelle vie et c’est comme ça. Je ne vais pas rejeter des amis parce que leur mode de vie changent. Je suis d’accord sur le fait que mon esprit est moins disponible mais il l’est tout de même. J’aurais aimé qu’ils préfèrent nous voir tous les 3 plutôt que pas du tout.
      Je pense que ça ne servirait à rien de leur rentrer dedans, ils ont un avis tranché, c’est comme ça. A nous de mettre de la distance…

  23. En couple depuis 5 ans et demi, nous avons fait le choix de ne pas avoir d’enfant.
    Les amis de mon conjoint ont, eux, fait ce choix d’en avoir. Tous.
    Et je te rejoint sur le fait que même moi suis choquée par la sévérité et l’absence de compréhension des amis qui n’en ont pas envers les nouveaux parents.
    Oui, un enfant, ça a une vie aussi. Ca joue, ça crie, ça pleure, parfois ça se cogne, et les parents sont forcément dans leur rôle de les surveiller ou de les consoler, de les gronder. Et ça prend du temps surtout quand on passe une soirée ensemble.

    J’en ai fait l’expérience encore récemment. Perso, ça ne me gêne pas. Mais là où ça a pu coincer, c’est que les 2 couples sont venus avec leurs 2 enfants chacun (4 petits garçons), dont 3 étaient malades (et pas qu’un petit rhume : bronchite, gastro pour le bébé et conjonctivite)… sans nous avoir prévenus au préalable ou du moins sans s’être soucié de savoir si on était dispos pour en accueillir 4 d’un coup.
    Et je te le donne en mille : 2 enfants (les plus malades) ont été couchés dans les 2 chambres de notre logement.
    Et quand le bébé a eu une crise de larmes, et son frère a fait une grosse colère, les parents ne se sont pas excusés, mais ont simplement dit : « Et oui, c’est ça, des enfants ! Maintenant, vous voyez à quoi ça ressemble !  » alors qu’il n’y a eu absolument aucun reproche de fait au… vacarme que cela a causé durant plus de 30 minutes dans notre salon.

    Malgré ça, j’ai pris sur moi. J’ai surtout aéré au max les pièces dés leur départ, étant moi-même sujette à choper tout ce qui passe (j’ai une maladie chronique et donc immunitairement faible).
    Et ce sont ces couples-là qui se sont autorisés très souvent à nous dire en public que c’était normal qu’on n’ait pas d’enfant puisque mon conjoint et moi sommes 2 enfants uniques… Je cherche encore le lien de cause à effet.

    Donc tout ça pour dire que les torts peuvent être aussi partagés : selon mon expérience, j’ai davantage entendu de préjugés sur les non-parents, que l’inverse. A l’exception de certaines personnes célibataires qui elles m’ont choquée en disant ne pas aimer les enfants parce que ça faisant du bruit… tout dépend de l’enfant, et du parent aussi !

    • MyBerryStyle

      Bonjour Claire,
      Merci pour ton retour d »expérience, il est très intéressant. En lisant ton histoire je me place de ton côté. Il est clair que c’est gonflé je trouve d’imposer non pas un enfant mais 4 et malade en plus… Aller chez des amis avec un enfant, je pense qu’il est déjà important de leur demander mais 4, c’est difficile. Personnellement je n’ai pas la prétention d’imposer Fiona où que ce soit et si elle ne se sent pas bien et dérange nous partons. Mais lorsque ça se passe chez nous, je ne voyais pas le problème…
      En effet les remarques sur le fait que vous soyez enfants uniques et le fait que nous n’ayez pas d’enfant c’est totalement aburdes. Ils doivent être un peu dépassé par leur situation…
      Oui tout dépend vraiment des personnes, chaque situation est différente.
      Bises

    • Oh il y a moyen qu’ils aient juste pas conscience que c’est pénible. Pas mal de gens ne se rendent jamais compte qu’ils blessent un peu 🙁
      Le soucis ça reste que d’être cette nouvelle famille c’est leur imposé ce changement. C’est intrinsèque quoi. Oui c’est toi en moins marrant, moins cool, mais c’est toi quand même quoi! il leur faudra sûrement un peu de temps et ça se trouve ils s’y seraient fait. c’est dommage de s’éloigner d’eux sans trop d’explications. Bref essayer de gérer au mieux, « imposer » votre nouvelle vie mais n’oubliez pas que vous avez changé 😉

  24. Je pense que tes amis ont été maladroits dans leurs propos, ou alors qu’ils balancent les choses sans pincettes au vue de votre longue amitié mais je me permets de réagir car je suis assez d’accord avec eux.
    Une de tes phrases me hérisse le poil « même si je pense que s’ils étaient en couple et heureux, ils en parleraient peut-être, enfin c’est une autre histoire », alors je te confirme qu’on peut être heureux et en couple depuis 10 ans et ne pas vouloir d’enfants, on en a parlé mais c’est clair pour tous les deux, ce sera non, jamais d’enfants donc c’est possible.
    J’ai des amis d’enfance qui sont parents et c’est vrai qu’à chaque soirée, je rêve de recevoir un message me disant « oui ok on vient, et on laissera la petite à X » car les soirées ne sont pas les mêmes. J’ai envie de recevoir mes amis pour discuter de pleins de trucs, pour se remémorer le bon vieux temps, pour déconner sur des bêtises d’ados ou autre, et non pas pour finir ma phrase de 6 mots 10min plus tard car monsieur balade la petite qui marche juste, madame fait chauffer la nourriture, monsieur qui installe la petite à table, madame qui console la petite parce qu’elle chouine d’être assise, bref ! NON NON ET NON
    Je suis désolée mais c’est insupportable et j’ai pas envie d’avoir des réponses en fonction de l’enfant quand je demande à mes amis comment ils vont, c’est à eux que je demande des nouvelles, pas celles de leur petite.
    Je ne rejette pas le fait que c’est leur choix et que leur petite fait partie de leur vie désormais mais j’ai juste envie de passer du temps avec eux, pas avec leur petite, juste entre adultes.
    J’en ai parlé plusieurs fois avec mes amis et ils ont compris, et même eux passent de meilleures soirées quand ils la font garder, j’imagine que tes amis ont manqué de tact mais il ne faut pas mettre de côté cette amitié. Il faut juste essayer de se mettre à leur place, comme eux se sont mis à la tienne depuis la naissance de Fiona.

    • « même si je pense que s’ils étaient en couple et heureux, ils en parleraient peut-être, enfin c’est une autre histoire » oui j ai également été choqué! Comme quoi les ABSURDITÉS viennent des deux « camps » des qu’on est pas dans la situation on ne sait pas et on pense savoir……. faudrait arrêter et vivre sa vie tout simplement avec des gens qui nous acceptent tout simplement et naturellement et ne pas forcer l’acceptation. Personnellement j’ai fais le tri dans mes amitiés depuis forts longtemps car ce n’est pas juste le fait d’avoir un enfant qui change la vie des l’adolescence on vit des changements et ces pics dans la vie d’une femme font entièrement partie de notre existence via nos choix. Par contre faut arrêter de dire que parce qu’one st parent on est bien plus responsable car on a un enfant. Je n’ai pas d’enfants encore et je pense je suis tout aussi certaine d être autant responsable, aimante que toi. On attend pas d’Avoir un enfant pour être généreuse ou donner un sens a sa vie. peut être pour toi et c’est dommage mais je suis contente de ne pas attendre d être marié, ou d’avoir X ou Y (chose que la société impose) pour être heureuse.

    • MyBerryStyle

      Bonjour Aurélie,
      Je te remercie pour ton message et ton point de vue que je comprends. Pour ma phrase maladroite, je parlais directement de mes amis que je connais depuis longtemps, je ne visais en aucun cas et de façon général tous les couples sans enfants. Evidemment que l’on peut être heureux sans enfant.
      Je suis d’accord avec toi, les soirées ne sont pas les mêmes et si on pouvait la garder facilement on le ferait à chaque fois, même pour nous ça nous ferait du bien. Malheureusement ce n’est pas toujours possible et c’est pour cette raison que nous préférons les recevoir chez nous. La petite est couchée à 21h et à partir de ce moment là, on est plus disponible. Je regrette juste la façon dont ils ont dit les choses et leur mépris général pour les enfants…
      Au fond j’espère aussi que ce ne sera pas la fin de notre amitié mais en tout cas c’est sur qu’elle en a pris un coup :/

  25. Wahou !

    Alors là, ça m’en bouche un coin. On ne se connaît pas mais forcément, ce genre d’article fait réagir. Je fais partie de ces amis qui ne veulent pas d’enfant (pourtant mariée et exceptionnellement heureuse :)). Et …. Jamais, au grand jamais, il ne me viendrait à l’esprit de sortir ce genre de … Conneries.

    « Fiona n’est pas mon amie » ??? Sur le coup, j’en ai rigolé bien fort tellement ça me paraît improbable qu’un adulte dise ça en parlant d’un bébé d’une amie. Sérieusement ? Et le reste est dans la même veine.

    J’arrive à l’âge où certains de mes amis vont devenir parents. J’ai peur que ça casse quelque chose entre nous parce qu’on n’aura peut-être plus les mêmes centres d’intérêt et les mêmes conversations à ce moment-là, et j’ai la trouille qu’ils se mettent à me trouver … Inintéressante. Mais c’est la vie. Et je ferai de mon mieux pour m’adapter parce que je veux vraiment que ça se passe bien.

    Quand on est invité chez des cousins (qui sont aussi nos amis) qui n’ont pas un, mais deux enfants en bas âge et bien … On s’en fout ! On s’amuse avec les enfants aussi, on essaie de tisser un lien avec eux, de les comprendre. Et on comprend très bien que les parents doivent s’en occuper, et qu’un enfant, ça fait du bruit. En fait, on passe d’excellents moments, comme avant !

    Quant à emmener son enfants chez les autres … Je me dis que c’est peut-être plus ça qui les froisse (surtout si vous êtes les premiers, forcément, un enfant, ça doit changer la nature d’une soirée). Mais là encore, ils savent que vous êtes parents, ils invitent votre famille.

    Déjà moi, ça me froisserait qu’on parle comme ça de mon chien mais alors de mon enfant, je comprends ta blessure. Dur, dur !! Il ne me viendrait jamais à l’esprit d’exiger de convives qu’ils viennent sans leurs enfants. Je ne sais pas c’est … Irrespectueux, à mes yeux. Ou alors tu préviens avant. Il y a des mariages où les enfants ne sont pas acceptés, mais c’est dit sur le faire-part, ça ne choque pas.

    Bref, je suis bouchée bée et vraiment, vraiment désolée pour toi …

    • MyBerryStyle

      Coucou Rozie,
      Je te remercie pour ton message et ton soutien, ça serait super d’avoir des amis comme toi. C’est vrai que ce sont les parents qui peuvent s’éloigner des autres car ils jugeront qu’on a plus les mêmes centres d’intérêts… J’espère que ça ne sera pas le cas pour toi, car ils seraient vraiment bête de te perdre. Personnellement moi au contraire, j’ai vraiment donné pour qu’on reste en contact, qu’on voit presque comme avant… C’est pour ça que ça me fait d’avantage mal. Mais bon c’est comme ça.

  26. Ton article me sidère !
    Dans notre groupe d’amis, nous avons eu 3 bébés en l’espace de 6 mois, donc la question ne se pose pas trop pour nous, tout le monde est dans le même bateau !
    Mais clairement, les réactions de tes amis sont ignobles. Quand on est vraiment ami, on accepte (et on est heureux!!!) pour les évolutions de nos amis. Je trouve hallucinant de ne pas se réjouir pour nos amis lorsqu’ils ont des enfants ou que quoi que ce soit d’heureux se passe pour eux.
    Un ami m’a demandé d’être sa témoin en sachant pertinemment que mon terme de grossesse était deux semaines avant la date de leur mariage. Donc risque de ne pas pouvoir assurer le jour J (au final ça s’est super bien passé). Il le savait et lorsque l’on a entendu une amie nous dire que sa belle-sœur avait viré sa témoin en apprenant qu’elle était enceinte par ce qu’elle risquait d’accoucher le jour du mariage, j’ai entendu mon ami répondre « et au pire? On s’en fiche, on serait heureux pour eux, c’est un événement important et on s’en fiche qu’elle ne puisse pas assurer son rôle ». A ce moment là (même si je le savais déjà) j’ai sû que j’avais un véritable ami.
    Je crois que si j’étais face à une telle situation, ça serait vite vue, je couperais les ponts. Dans tous les cas, même s’ils avaient besoin de vous parler de leur « frustration » face à la situation il y a des façons de le faire. Peut-être que vous expliquer calmement que parfois ils aimeraient profiter de vous pleinement sans que votre pitchoune vous préoccupe, ça serait mieux passer. Mais là leurs propos sont réellement blessants.
    J’espère que la situation va s’arranger 😉
    A bientôt !

    • MyBerryStyle

      Coucou Pauline,
      Oui normalement de vrais amis seraient heureux de notre nouvelle vie, malheureusement ils ont un avis très négatif au sujet des enfants et donc ils ne peuvent pas l’être. C’est très bête comme réaction, ce n’est pas parce qu’on prend des chemins différents et qu’on a pas la même vision de la vie, qu’on ne peut pas se réjouir pour l’autre…
      Vous avez de super amis, c’est vraiment adorable comme réaction pour son mariage.
      Oui, franchement, je suis d’accord avec eux sur certains points, c’est clair que ça serait plus sympa de passer une soirée entre adulte. Mais je n’accepte pas les réflexions idiotes et le mépris des enfants…
      Merci, j’espère aussi.
      Bises

  27. Hello Romy,

    J’ai lu ton article avec grande attention et ça m’a vraiment attristé pour toi.
    Excuse-moi, je vais être cash mais des personnes réagissant de la sorte ne peuvent pas être qualifiées d’ami(e)s.
    Je n’ai pas encore d’enfants (j’en souhaite par la suite) mais même si je ne suis pas maman, je ne me vois absolument pas rejeter mes amies qui ont des petits bouts. Oui un bébé ça pleure, ça crie parfois mais ça fait aussi des câlins, de jolis sourires, ça raconte…
    J’imagine ta déception. Je ne te connais que via le net mais je suis toujours avec grand plaisir les petites aventures de ta puce via tes stories. D’ailleurs j’adore l’entendre et je fais parfois écouter à mon compagnon car je la trouve adorable 🙂

    Je t’envoie des bisous

    • MyBerryStyle

      Hello !
      Merci pour ton message, c’est vraiment adorable 🙂 ! Parfois les relations du net sont bien plus bienveillantes que nos amis dans la vie…
      Bisous

  28. Bon, je vais me faire l’avocate du diable, et je me mets à la place de tes amis, me reconnaissant davantage en eux puisque je suis trentenaire, célibataire, sans enfant, et j’en veux pas 😉 Je le fais sous forme de petit listing, mais le ton n’est pas aussi sec (je préfère prévenir, une liste ça peut paraître sec vu comme ça), c’est juste plus facile qu’un gros pavé qu’on n’a pas envie de lire !

    – Quand tu veux passer une soirée sympa entre adultes, que tu as des choses importantes à confier, c’est pas forcément pratique de se faire interrompre par des « MAMAMAMAMAMA », des « aaaaaaaaaayayagagagaga ». T’as envie d’être au calme pour parler de ton truc sérieux (et pas toujours facile à dire, genre rupture, licenciement, projet de démission, harcèlement au travail, etc.
    – Quand tu fais des jeux, que t’es dans la dynamique, c’est quand même franchement relou de se faire interrompre par un bébé qui t’arrache les cartes des mains, qui renverse le plateau, ou qui chie et donc l’un des parents doit interrompre la partie pour le changer. Et encore, nous, on n’a pas à le gérer (encore heureux). Mais même pour vous c’est chiant. Vous avez envie de jouer tranquillement vous aussi, non ? 🙂
    – Si le gosse vient chez l’un des amis et qu’il se cogne ou se blesse, sur le moment, l’ami ne râle pas (si seulement). Sur le moment, c’est PIRE : il culpabilise. Du coup c’est vrai que chez moi, je préfère a fortiori que les enfants évitent d’y mettre les pieds, ne serait-ce que pour éviter de me dire après « il s’est cassé une dent et un doigt à cause de tel objet qui était posé là alors que j’aurais dû le mettre là-bas ». Bon cette situation est extrême, mais ça me stresse à chaque fois. Ce n’est peut-être pas le rôle des amis hôtes de culpabiliser, mais si on a un minimum de conscience, avant de râler comme des poux, c’est pourtant ce que l’on fait si le bébé se fait mal.
    – C’est sûr que les soirées baby-sitting c’est pas donné au niveau financier. Du coup, j’évite en général de proposer cette option aux gens 😛 Par contre, il y a toujours la possibilité que l’un des deux parents reste à la maison pour garder le bébé. Mais bon c’est pas cool pour lui du coup, ça le/la prive de soirée. Sinon, selon la régularité de vos rencontres, est-ce que c’est envisageable de faire une soirée sur 3 sans le bébé ? Je dis 1/3 au hasard, mais ça peut être 1/2 ou 1/4… bref c’est vous qui voyez. Comme ça, vous pouvez vous aussi vous lâcher, dire « putain », « bite », et vous pouvez partir à l’heure que vous aurez décidée.

    Voilà, j’espère que tu ne l’as pas trop mal pris, je pense que c’est aussi intéressant d’avoir un avis contraire à l’avis majoritaire (sans pour autant vouloir imposer mon anti-miochisme), et peut-être que tu vois un peu mieux ce qu’ils ont voulu dire (très maladroitement j’en conviens) 😉

    • MyBerryStyle

      Hello, je te remercie pour ton message, en effet c’est intéressant d’avoir un autre point de vue.
      Je suis complètement d’accord avec toi et j’apprécie ta façon d’expliquer les choses. C’est exactement comme cela que j’aurais aimer qu’ils me le disent. Après ils n’ont pas été tous aussi extrême, j’ai une amie, l’hôte de samedi soir qui m’a expliqué les choses comme ça et j’ai compris. En effet nous allons envisager d’y aller à tour de rôle, enfin pour être honnête pour le moment j’ai besoin de digérer alors je laisserais volontiers mon conjoint y aller à ma place ^^. Mais j’ai même commencé à me renseigner pour une baby-sitter, preuve que j’ai envie que les efforts soient fait des deux côtés…
      Après nous les recevions très souvent chez nous, au moins c’est sécurisé pour la petite, elle se couche plus facilement… Mais pour eux, ça se suffit pas pour passer une soirée tranquille… A suivre 😉

  29. Coucou, ton article est très interressant… je viens tout juste d’être maman donc je n’ai pas de recul par rapport à mon fils mais je suis assez choquée de ce que tu racontes surtout venant de la part d’amis. Je trouve les paroles que tu cites très dures! Pour ma part je me suis éloignée d’un couple « d’amis » il y a quelques années alors que je n’étais pas encore maman car ils avaient justement ce genre de réflexion par rapport à des couples qui étaient déjà parents, pas seulement sur ce sujet d’ailleurs… pour moi l’amitié ce n’est pas ça mais même après quelques années on croit connaître pourtant on peut encore être déçus… bises

    • MyBerryStyle

      Coucou,
      Merci pour ton message. Oui malheureusement même quand on croit bien se connaître, la vie peut réserver des surprises… C’est très honorable de ta part de d’être éloigné « d’amis » qui tenaient des propos de ce genre à propos d’autres personnes. De toute façon ça ne donne pas forcément envie de les côtoyer car tu te dis que quand toi tu auras des enfants, ils te rejetteront… Alors finalement autant prendre de la distance tout de suite. Je te souhaite tout plein de bonheur dans ta nouvelle vie de maman et j’espère que tu ne seras pas confrontée à cette situation 🙂
      Bises

  30. j’ai été maman jeune (à 24 ans) chéri en avait 29, et en plus on a enchainé avec le 2ème 17 mois après, donc aucun de nos amis n’était encore parent, et en toute honnêteté nous n’avons jamais été confronté à ce problème, je ne veux pas trop les juger sans les connaitre cependant, je pense que leurs réflexions ne volent vraiment pas haut!
    Pour en revenir à notre expérience, nos amis savaient que si on venait c’était avec bébés et ça n’a jamais eu l’ai de leur poser problème pourtant nos enfant sont comme tous les bébés ils pleurent parfois, râlent… Mais nos amis avaient l’air de s’émerveiller devant eux d’être heureux qu’ils soient là!
    Il arrivaient peu souvent que nous puissions les faire garder en plus.
    Nous avons eu une seule mauvaise surprise (et encore) d’une soirée où ma copine avait prévu une chambre pour les loulous mais il s’est avéré que c’était la méga beuverie (nous ne nous attendions pas à ça en fait) et là on s’est demandé ce qu’on fichait là avec bébé!

    • MyBerryStyle

      Bonjour Anne,
      Vous avez vraiment de super amis, qui vont ont accepté malgré votre changement de vie, même avec deux enfants…
      Oui il y a des soirées pas forcement adaptés aux bébés mais les notres sont plus tranquilles, on joue, on discute… Je pensais pas qu’elle dérangeait autant 🙁
      Merci pour ton passage.

  31. Bonjour,
    votre article n’est pas vraiment un appel à débat et de débat sur cette question, il ne devrait même pas y en avoir. Pour ma part, je trouve que votre introduction est un brin caricaturale. Il y a d’un côté les couples qui font forcément un enfant parce qu’ils sont en couple, les célibataires qui ne veulent pas d’enfant parce qu’ils sont célibataires et qui, fatalement changeront d’avis quand ils seront en couple et puis vous finissez par comparer et opposer les enfants aux animaux de compagnie (les cris versus les aboiements).
    Personnellement, je viens d’une fratrie de 3 sœurs, j’ai grandi avec tout un tas de cousins et de cousines mais voilà, je n’ai jamais voulu d’enfant et à 40 ans, je refuse toujours d’en avoir (et ce, même avant de passer 17 ans à nettoyer la merde de mauvais parents et de jeunes à l’éducation totalement bâclée et ratée. Ce n’est donc pas cela qui m’a « aigri » dans le cadre de mon métier). L’horloge biologique je m’en contrefiche et je ne laisse ni la société, ni la pression familiale ou d’une autre source m’imposer de changer de principe! Ce qui se profile à l’horizon des 20 ans à venir en Europe idéologiquement, politique, socialement, financièrement, culturellement et intellectuellement parlant est, ce que mes parents ont fui dans leur pays (estimé par eux comme étant « arriéré ») il y 46 ans.
    Je suis en couple depuis 14 ans et je n’ai pas d’enfant avec mon compagnon qui respecte mon choix alors que lui, en voulait un. En revanche, j’ai un chien qui se comporte bien en toute occasion et que, même mon entourage considère comme un membre de la famille…

    Je comprends que vous ayez envie d’emmener votre enfant partout avec vous, que vous n’ayez pas de mode de garde mais vous devez aussi comprendre que, sans être aigris, les gens sont peut-être fatigués, n’ont pas envie de passer une soirée avec un ou des enfants, que le seuil de tolérance de chacun est à respecter. Au nom de quoi, les autres devraient à tout bout de champ accepter le votre et le respecter et vous, à aucun moment, accepter le leur?

    Il m’arrive de passer un bon moment avec mes neveux et avec les enfants de mes cousins et cousines (un sacré clan d’ailleurs, nous sommes nombreux) et pas plus tard qu’hier soir mais à un moment donné, j’atteins mon seuil de tolérance et malgré, les jeux et les câlins, j’étais très contente quand ils sont allés se coucher et que j’ai pu discuter calmement avec ma cousine et me poser après une journée de boulot crevante et des trajets en voiture stressant et usant! Si votre jauge est à 100%, ce n’est pas mon cas par exemple…

    Votre article est franchement à sens unique, un peu un justificatif avec force détail sur le pourquoi du comment et règle des comptes à distance avec des personnes auxquelles vous devriez dire ce que vous pensez et prendre la décision de continuer à les côtoyer ou pas. J’ai des pseudos amies qui ont pris ces décisions par le passé pour elles et pour moi (voire des cousines aussi) en choisissant l’entre-soi (entre couples quand j’étais célibataires alors qu’elles ne l’étaient plus, entre jeunes parents avec enfants en bas âge quand j’étais célibataire ou en lorsque je me suis mises en couple mais sans enfant moi-même).

    De toute façon, chacun est libre de continuer ou d’arrêter une relation, faites juste un choix.

    • Bonjour. Je suis d’accord avec ShanSa. Certes, tes amis ont manqué de tact mais je ne ressens pas de remise en question de ta part non plus. Ce qui m’a particulièrement attristé dans ton article, c’est un jugement sous-jacent qu’on ressent à la lecture sur les personnes qui ne veulent pas d’enfant : aigris, penseraient différemment si en couple, jaloux etc. Si eux ressentent ce jugement dans tes actes ou tes paroles parfois, ça ne doit pas les aider à être plus tolérant.

    • MyBerryStyle

      Bonjour,
      Je pense que vous n’avez pas bien compris mon article. Je ne juge en aucun cas les personnes ne voulaient pas d’enfant. Je ne parle pas de façon générale mais je parle précisément de mes amis que je connais bien et qui n’avaient pas le même discours quand ils étaient en couple… Je ne parle pas forcement de personne aigris dans le cas où ils souhaitent passer une soirée sans ma fille, je pense qu’une personne est aigris pour dire des choses comme : ce n’est pas mon ami donc je ne lui souhaite pas son anniversaire ou elle m’apporte que du négatif. Dans mon article je n’ai pas parlé de situations génériques, je raconte mon histoire, comme les choses se sont passées avec des gens que je connais 😉

  32. Bonjour,
    Je ne suis pas maman (par choix, mais ceci est un autre sujet), je comprends que le rejet de tes amis ai pu t’offenser mais je comprends aussi leur réaction, sans pour autant excuser leur manque de tact !
    Lorsque ma meilleur amie a eu son premier enfant, elle m’a demandée d’être sa marraine, chose que j’ai refusé car je n’étais pas baptisé, et encore moins croyante. Elle m’en a voulus et pourtant, elle connaissait très bien ma position vis à vis de la religion. Ce n’était pas contre son enfant mais le fait de me forcer la main à devoir rejeter mes croyances pour le bonheur de son fils m’a beaucoup vexé.
    Etant donné que je vis à l’étranger, je ne vois mes amis d’enfance qu’une fois l’an pendant l’été. Alors c’est vrai, qu’il peut être terriblement frustrante de vouloir passer une soirée entre pote et de se faire couper la parole toute les 2mn par un enfant qui demande l’attention de sa maman. La dernière fois, en 30 mn de conversation ont a et coupés 17 fois. C’est pour cela que lorsque j’ai décidé de faire une grosse soirée BBQ avec tous les copains, je lui ai demandé s’il était possible qu’elle fasse garder ces enfants pour que nous puissions profiter un peu de la soirée.
    Elle l’a mal prit, et je n’ai pas compris.
    Autre situation, il nous a arrivé de devoir couper les ponts avec des amis de mon copain car leurs enfants étaient insupportables. A chaque repas à la maison ils retournaient tout, cassaient des choses et foutaient un b****l sans nom, sous les yeux des parents qui ne bougeaient pas le petit doigt. J’ai du « faire la police » une fois ou deux, sous les yeux de la maman qui semblait ne pas comprendre le problème. Mon copain a donc dit, tant pis c’est mon pote, mais là c’est trop !!
    Ce que j’essaye de te dire, c’est que à la base tes amis t’on choisit toi comme amie, et l’arrivé d’un bébé ne coule pas de source pour tout le monde. Il faut se rendre à l’évidence que rien ne sera plus jamais pareil, ainsi va la vie. Bon courage

    • MyBerryStyle

      Bonjour,
      Merci pour ton message et ton retour d’expérience. Je suis d’accord avec toi et j’aurais aimé qu’ils me le disent d’une autre façon mais surtout qu’ils ne disent pas des aneries comme ce n’est pas mon ami, elle m’apporte que du négatif. C’est un bébé et même quand elle ne pleure pas, le simple fait qu’elle joue les agace. A ce stade là, on ne peut plus rien faire. Moi au contraire de tes amis, je veille à fond pour qu’elle ne touche à rien mais j’avoue que je préfère quand on est chez nous, ça demande moins d’énergie.

  33. Coucou ! Je ne suis pas parent, mais ton article me donne envie de donner mon avis, puisqu’à 26 ans je commence à avoir beaucoup d’amies avec déjà des enfants. Personnellement les enfants ne me dérangent pas, je suis éducatrice de l’enfance, je les vois donc tous les jours 🙂
    La présence d’un ou plusieurs enfants ne me dérange pas spécialement je pense, mais ce qui me dérange le plus c’est lorsque le 80% des discussions sont autour de l’enfant. Il a fait ci, il a fait ça, regarde cette photo, cette vidéo… bref, j’adore les enfants, mais parfois je me dis qu’on pourrait aussi discuter d’autre chose 🙂
    C’est vraiment une réaction bizarre qu’ont eu tes « amis », mais finalement dis toi qu’ils ne méritent pas vraiment ton amitié vue leur réaction ! Sinon ils n’auraient pas eu cette réaction, non ?
    Et sinon je me demandais, faire garder Fiona à un autre couple/famille avec enfants, lorsque vous voulez sortir, t’en penses quoi ? Et après vous vous faîtes pareil lorsqu’ils veulent sortir 🙂 (sans en abuser bien sûr)
    Merci beaucoup pour ton article, il fait réfléchir 🙂 Bisous !

    • MyBerryStyle

      Coucou Myrtilla,
      Je comprends tout à fait que des discussions uniquement centrées sur les enfants , ça doit être long. Ce n’est pas du tout mon cas, je sais que la présence de Fiona ne l’est ravis pas alors j’évite d’en parler.
      Non malheureusement nous n’avons pas d’autres couples d’amis qui puissent la garder à Grenoble pour le moment mais c’est une idée 🙂 !
      Merci à toi pour ton petit mot.
      Bisous

  34. Bonjour,

    j’arrive ici par le hasard du web et je lis ton histoire… Quelle colère cela fait naître en moi ! Je suis maman de 2 enfants. J’ai des amis qui ont fait des enfants plus ou moins en même temps que moi… ou pas…

    Je ne veux pas m’étendre ici trop malgré cette colère qui me ferait hurler s’il s’agissait de mes « amis », je dirais juste ceci : un enfant change la vie et désolée pour ceux qui n’en ont pas ou ne veulent pas en avoir (ce que je respecte), une fois qu’ils sont là, ils prennent presque toute notre vie, pour le meilleur et pour le pire ; par exemple avec la fatigue du début, etc.

    Ce que ne comprennent pas tes amis, c’est que Fiona désormais c’est toi aussi. Tu as changé.

    Alors qui sont ces amis ? si embêtés de ne pas t’avoir pour eux tous seuls, et pour ne pas essayer de découvrir la nouvelle personne que tu es ou qui sont dérangés dans leur soirée… Qu’ils grandissent.

    J’espère ne pas trop m’être emportée : c’est que je ressens ton amour, et l’amour que j’ai pour mes propres enfants. L’amitié non engagée d’ amis égoïstes ne peut s’y comparer.

    Bien à vous.

    • MyBerryStyle

      Bonjour Cécile,
      Merci pour ton message, je ressens ton soutien et ça fait du bien ♥ ! Je suis bien d’accord avec toi…
      On va protéger notre fille de ces relations négatives dorénavant.
      Bises

  35. Coucou ma Romy, je suis totalement choquée par ton article, j’arrive pas à croire qu’on puisse dire ca … Les mots de tes amis sont vraiment durs en plus, qu’ils ne soient pas enfant et soient gênés parfois, OK mais de là à dire des choses aussi méchantes gratuitement, ca me dépasse. Je n’ai pas d’enfant (bon ca tu le sais ahah) et je ne compte pas en avoir avant pleeeeein d’années mais ca m’empêche pas de trouver ca cool quand j’en vois à des soirées ! Surtout quand c’est exceptionnel comme tu dis ! Bon moi c’est différent je suis le genre de personne à m’éclipser pendant la soirée pour aller faire des conneries avec les gamins, je les trouve tellement mignons et marrants et parfois même je les connais pas forcément par exemple au baptême de la filleule de mon copain, je connaissais personne et j’ai adoré passer un peu de temps avec la petite. Enfin bref quand c’est des amis d’enfance en plus je trouve ça encore plus blessant … Plein de courage et d’ondes positives ma belle ❤️

    • MyBerryStyle

      Coucou Margaux ♥
      Merci pour ton message de soutien. Oui normalement, quand on n’est pas allergique aux enfants, c’est toujours rigolo de le voir, de jouer un peu avec lui… Tu vois hier, nous avons passé la soirée avec un couple d’ami qui aime les enfants, Fiona était joyeuse, détendue, elle s’est couchée à 21h et ça s’est super bien passé. On va vraiment se concentrer sur ces relations plutôt que les négatives.
      Bisous ♥

  36. Bonsoir. Alors plusieurs petites choses de relevées mais la plis importante : « fiona n’est pas mon amie »… les amis de mes amis sont els amis paraît il !et paraît il qu’avant d’être en couple la pièce rapportée n’était pas on pmus une amie… bref.
    Je pense sincèrement que tu as bien fait du aller bien au contraire. Des amis,des vrais, feraient ce qu’il faut pour que tu sois bien accueilli avec ton ou tes bébés … ca coule de source… avant detre maman j’ai toujours eu à l’esprit que si des amis avaient un ou plusieurs enfants et qu’ils venaient ils allaient que tout le monde soient bien ! J’appelle ça le respect et l’amitié! Le plaisir de recevoir et d’échanger.
    Ton article m’a confirmé les choix de rayer certaines personnes de ma vie lorsque j’étais enceinte parce que les pseudo amis ne comprenaient pas qu’un asticot sans cheveux puisse me bloquer le dos et me faire annuler des sorties des balades etc…
    Aujourd’hui en lisant Ça, je me rend compte que c’est tout à fait ce type de gens que j’ai rayé de ma vie!
    Pour ce qui est d e la baby sitter personnellement je ne laisserai JAMAIS mes enfants à une babysitteur pour passer du bon temps ailleurd. Soit je les embarque soit ils vont aussi passer du bons temps dans la famille par exemple. Dans ce contexte je vois la baby sitter comme une aide a tes pseudo amis et non pas quelques choses qui conviendrait a TA famille a toi!
    Je suis médusés par toutes les réflexions et crois moi que si j’avais été dans ton cas ils m’auraient pris pour une aigri de la vie et j’aurais coupé les ponts !
    Une chose à en tirer : plus tôt le tri sera fait, moins ils te laisseront de souvenirs avec Fiona et je pense que c’est dû coups plus facile de tourner la page !
    Courage, parfois l’amitié cest compliqué… il y a les crais amis et ceux de passage

    • MyBerryStyle

      Bonjour Natacha,
      Merci pour ton message. Je pensais aussi que de vrais amis feraient le nécessaire pour bien nous accueillir et encore moi je ne leur demandais même pas ça, je ne leur demandais rien si ce n’est pas de « supporter » un peu Fiona. C’est sur que si je peux éviter la baby-sitter, je préférerais. Je vais réfléchir, ça ne sera pas pour dans un premier temps.
      Oui je pense qu’ils ne verront plus Fiona tout simplement, je préfère l’éloigner de cette négativité.
      Bises

  37. Sur Twitter, je t’ai répondu que pour moi, je suis toujours heureuse quand je vois mes amis avec leurs enfants. C’est un tout, une tribu qui s’agrandit. Un bébé remue, découvre avec le bruit, le toucher… Un bébé vit tout simplement! Comme nous d’ailleurs. Les vrais amis n’ont, en principe, aucun souci avec les enfants.
    En exemple, une de mes amies à eu une grossesse difficile, accouché plus tôt que prévu, bref on angoissait comme les parents. Nous sommes 4 amies proches en tout, et nous avons eu également peur pour elle, car c’était vraiment une crevette lors de sa naissance. Elle a 3 tatas de coeur et nous défendrons bec et ongles elle et sa grande soeur quoi qu’il arrive. Et comme les enfants des mes autres amis!
    Mes amis-parents ainsi que leurs enfants respectifs font partie de ma vie et pour très longtemps je l’espère!
    Après, j’ai peut-être cette vision; au fait que mon boulot que j’adore; est de garder des enfants, en périscolaire…
    Un gros bisous à Fiona, et qu’elle fasse autant de bruit qu’elle peux faire, courir dans tous les sens, parler, chanter, crier… Bref qu’elle puisse découvrir le monde comme il se doit!

    • MyBerryStyle

      Bonjour Nelisiane,
      C’est vraiment chouette d’avoir une si belle amitié que la vôtre, tu as de la chance 🙂 !
      Oui ma fille va vivre et découvrir le monde sans être bridé par ces relations négatives… Merci pour ton message ♥

  38. Coucou,
    Je suis désolé que tu es du entendre de tel propos sur ta fille de la part de tes amis! C’est vraiment triste!
    Ceci dit malheureusement quand on est pas parents, on ne comprend pas vraiment! J’ai une amie qui est comme ca ! Un jour elle m’as fait part qu’à son mariage (oui pck elle veux pas d’enfants mais tout de même pas finir sa vie seule) nos enfants (les miens et ceux des mes autres amies mamans ne seraient pas invités) .
    Au bout de quelques remarques du genre je ne me suis pas laisser faire et c’est parti en grand clash! Si une amie ne peux pas comprendre qu’avoir des enfants impliquent quelques changements, je préfère ne plus l’avoir comme amie!
    Pour ma part je préfère sortir moins souvent mais la laisser soit à mon chéri pour une soirée entre filles soit à mes parents. Un bébé qu’on le veuille ou non ca prend du temps alors sortir sans ça libère l’esprit aussi. Pourquoi ne pas vous alterner de temps en temps avec ton cheri ?

    Bisous bisous

    • MyBerryStyle

      Bonjour Francesca,
      Merci pour ton message. Les mariages sans enfants, je trouve ça dur aussi, c’est souvent de la part de personnes sans enfant… Parce que ça apporte de la vie et je trouve que ça rend la journée plus magique. Enfin chacun son avis.
      A la base nous ne pensions pas à alterner avec mon chéri puisque nous les invitons chez nous. Mais effectivement puisque mon chéri tient à ces relations, il ira lui sans problème. Moi de toute façon pour le moment j’ai besoin de digérer.
      Bisous

  39. Coucou Romy,

    Je suis très peinée en lisant ton article… Heureusement, je n’ai jamais vécu cette situation avec ma Puce. Cela m’aurait beaucoup attristé surtout venant de « bons amis ». J’espère également qu’ils réaliseront qu’ils ont été blessants quand ils auront des enfants à leur tout mais malheureusement cela sera trop tard… Je pense qu’il va te falloir du temps pour digérer tout ça. Bon courage ma belle.

    Gros bisous et bonne journée !

    • MyBerryStyle

      Coucou Mumu,
      Merci pour ton message, j’espère que tu ne vivras pas la même situation mais il n’y a pas de raison 🙂
      Oui effectivement il va me falloir du temps et pas sur que ça passe un jour, on verra.
      Bisous, bon dimanche ♥

  40. Coucou Romy,
    Ton article m’a presque faite pleurer devant les arguments honteux de tes « amis » ( je mets des guillemets car je ne suis pas sûre que dans ton coeur de maman, tu les considères encore comme tels ?…).
    Je peux t’assurer que des « amis » qui me tiennent ce genre de discours n’entendent plus parler de moi, ou alors de très très loin.
    Il faut se dire que la roue tourne et quand ils seront confrontés dans l’avenir à leur rôle de parents, ils repenseront peut-être à toutes les méchancetés qu’ils ont pu te dire. Comment peut-on balancer ça en pleine face à une jeune maman ??
    Derrière ton récit, on sent ta blessure, vraiment. Je crois que c’est pour ça que j’ai la larme à l’oeil. Alors sérieusement Romy, ne t’inquiète pas, même si ça fait mal parce qu’on pensait que c’était de grands amis pour la vie, la Vie justement t’amène tout un tas d’autres rencontres. De notre côté, on s’est éloignés de quelques amis proches car nous n’avons pas de moyens de garde pour Nola ( pas de famille nous non plus dans la région ) donc l’éloignement s’est fait naturellement. Je n’en souffre pas trop, car grâce à Nola, nous avons fait tout un tas d’autres rencontres. Et au final, nous restons plutôt épanouis socialement !

    Je t’embrasse fort <3 Si j'habitais dans la région de Grenoble, je viendrai te faire un gros câlin de réconfort, entre mamans !

    • MyBerryStyle

      Coucou Lalu,
      Merci pour ton message de soutien, ça me touche beaucoup que tu sois touchée et que tu aies ressenti mon émotion à travers mon article. Je vais prendre mes distances et très rapidement, je ne souhaite pas que Fiona soit baignée dans cette négativité… De mon côté, je m’endurcie, je ne souhaite pas qu’ils puissent me blesser de nouveau alors je ne leur accorde plus d’importance, je les balaie de ma vie… J’espère que nous ferons de nouvelles belles rencontres et que nous serons entourés de personnes plus saines et gentilles.
      Gros câlins et merci encore ♥

  41. Ton article a le mérite de faire réagir ! Je trouve ces propos effectivement intolérables et hyper durs. je comprends que tu aies été blessée. Ici, sans avoir ce type de réaction extrême, nous avons effectivement senti de la distance et moins d’invitations à l’arrivée de notre fille. Nous avons même le problème avec le propre grand-père de nos enfants, c’est pour dire…

    Je crois que finalement, l’arrivée des enfants permet de faire un tri drastique dans nos amis. En tout cas, tu as raison de ne plus parler d’amis, des gens capables de ce type de phrase ou pensée sont pleinement aigris ou sans coeur…

    • MyBerryStyle

      Coucou,
      Merci pour ton soutien. Oui finalement je réalise qu’on va devoir faire un tri, malheureusement car à la base ce n’était pas du tout mon souhait mais on est forcé de constater que l’arrivée d’un enfant change des choses dans nos relations… Tant pis pour eux.
      Bises

  42. Je pense que tu as été confronté à la grande maladresse de tes amis qui ont très mal choisi leurs mots pour s’exprimer.

    Se qu’il faut comprendre derrière tous ça, c’est juste qu’ils sont nostalgique des soirées que vous faisiez avant la naissance de Fiona. A faire la fête jusqu’à pas d’heure sans faire attention, comme si vous aviez 20 ans. Pour vous, devenir parent a été magique mais dans un groupe d’amis, on ne se rend pas compte que nous devenons également « amis de parent ».
    On devient parents, grand-parent, tante, oncle… mais aussi « amis de parents » et ça, les célibataire de la bande ils n’y sont pas préparé.

    • MyBerryStyle

      Bonjour Marine,
      Merci pour ton message. En effet tu as bien analysé la situation. La vie évolue et malheureusement certaines personnes ont du mal avec ce genre de changements…
      Bises

  43. Bonjour,
    Ton article me laisse sur le cul (désolé), comment peut ton dire ce genre de chose au sujet d’un bébé ????? Au dire de « tes amis » j’ai l’impression que ta fille est un tyran mal élevée qui fait caprices sur caprices à longueur de journée et de soirée….et en te lisant je lis que ta fille est une enfant comme les autres tout simplement.
    Je précise que je ne suis pas une maman (je fais partie des femmes qui ne veulent pas d’enfant même quand j’étais en couple 😉 mais c’est un autre sujet ). Effectivement il y aurait l’option baby sitter mais c’est une option qui TE convient à toi et pas aux autres.
    Je pense sincèrement que tu devrais mieux t’entourer…soyons clair il faut les zapper (désolée pour ma franchise) et ainsi profiter des joies d’être maman.
    Bon courage

  44. « Fiona fait trop de bruits et elle ne m’apporte actuellement que du négatif » nan mais il y a vraiment des gens dans la VRAIE vie qui disent ça???? ça me parait tellement absurde! Je peux comprendre qu’on ne soit pas fan d’enfant mais dire ça… Il aurait limite été plus délicat de dire « désolée je ne supporte pas les enfants tous les enfants, un jour je réglerai ce problème avec un professionnel 😀 »
    Mais ce que je retiens de ton expérience (et qui rejoins un peu notre manière de faire ) c’est quand le petit n’est pas en super forme ne pas forcément sortir, ou du moins ne pas s’acharner à rester à la soirée (mais ça on ne le sait qu’une fois que la fin de soirée à été horrible on apprends avec l’expérience).
    Je te souhaite plein de belles rencontres et de belles soirées avec des amis qui apprécieront votre présence à tout les 3!

  45. Waouh.. Je suis choquée, notamment de la phrase pour l’anniversaire !! N’importe quel enfant qui fête son anniversaire, que je le connaisse ou non, je lui souhaite. C’est la moindre des choses. Même pour un adulte.. C’est toujours une phrase qui fait plaisir à entendre, même de personnes inconnues. Ah quand j’ai lu ça.. Le genre de choses qui peut me faire réagir au quart de tour et balancer mes quatre vérités.
    J’ai déjà eu des réflexions sur mon facebook personnel car je mettais « trop » de photos de ma fille (il doit y en avoir une dizaine depuis sa naissance, elle va avoir 5 mois). Ca m’a blessé, comme si je n’avais pas le droit d’être fière de ma fille. Mais je continuerai à en mettre, s’ils ne sont pas content pour mon bonheur, bah tant pis peur eux la porte est grande ouverte. Cela permet de faire le ménage, même si cela fait de nombreuses années que l’on se connait..
    Bon courage en tout cas pour vous 3 ! 🙂

  46. Coucou ma belle,
    Je trouve ce que tu racontes hyper choquant ! Je n’ai pas d’enfants mais j’aime voir mes amis avec leurs enfants. Bon on se voit plutôt 2 fois dans l’année à cause de la distance, mais ça me fait plaisir de voir leurs enfants grandir et pas juste en photo donc je ne comprends pas bien… Puis quand l’enfant est couché, on se retrouve entre adultes et je ne vois pas le soucis, ça fait un moment avec enfants et un moment sans… Et si l’enfant pleure ou se relève, ils gèrent et ça me va très bien, ou je gère si ça me fait plaisir et qu’on m’y autorise 🙂
    Je ne comprends pas ces réflexions blessantes… Je suis désolée pour toi, je comprends que ça fasse mal, mais sache que tous les amis ne sont pas comme ça…
    Plein de bisous <3

  47. Hello!
    Tes amis ont certainement manqué de tact et de compréhension. Je crois au dialogue et je pense que vous devez en parler quand vos cœurs seront apaiser.
    Les enfants c’est tellement délicat et ça ne doit pas etre facile pour un parent de vivre ce que tu as vécu avec eux.
    Vous avez décidé de fonder une famille mais pas vos amis. Si ça se trouve ils ont besoin d’un peu de temps pour s’y faire ou tu leur manques tout simplement mais ils n’osent pas te le dire parce que ce serait admettre qu’ils sont jaloux d’une enfant.
    Tu ne sais pas si parmi tes amis il y en a qui ne supportent pas les enfants mais n’osent pas te le dire parce que ce serait trop brutal, ou qui souhaitent en avoir mais n’y arrivent pas…Je comprends le fait de vouloir se retrouver entre adultes aussi.
    Ma question pour toi est est-ce qu’avant d’avoir Fiona tu avais cette sensibilité/compréhension pour ceux qui ont des enfants en bas âge qui hurlent tout le temps, sont « turbulents »…etc.
    J’espère que vous pourriez dépasser cette épreuve avec tes amis.
    Bon courage!

  48. Hello Romy

    Il me semble qu’il faut que vous modériez (tous) vos propos et que vous arrêtiez de vous balancer des cales dans la tête juste pour être celui « qui a raison »

    le côté « s’ils étaient heureux ensemble/matures, ils auraient eux aussi des enfants » n’est pas qu’un lapsus mais est bien perceptible le reste du temps et tout au long de l’article. Quand tu n’as pas envie d’avoir des enfants (et ça ne change rien au fait de pouvoir les apprécier, notamment ceux qui sont bien élevés/calmes. attention, je ne parle pas de fiona que je ne connais pas), comprends que ce soit fatigant que tout le monde, ou presque, te dises que « quand tu seras grand, ça te passera » et de devoir régulièrement justifier ce choix (qui ne regarde personne).

    Le côté « depuis un an on emmène fiona partout et ça ne semblait pas poser de problème », je ne connais pas fiona mais le problème est peut-être que vous n’en n’ayez jamais parlé avant. Si vous en aviez parlé en amont, ça aurait peut-être évité que la tension s’accumule jusqu’à ce que des fions soient balancés..
    Apparemment la question était vous venez ou on vient avec fiona. Il me semble qu’il y a un paquet de nuances non exploitées entre ces 2 positions.
    Quant aux vacances, il me semble exagéré de dire que jusque là la présence d’enfants ne faisait pas grincer des dents. Ceux qui voulaient des enfants étaient ravis qu’il y en ait, je ne crois pas qu’on ait jamais demandé leur avis aux autres.

    Quant à « leurs arguments sont intolérables ». En fait, ont-ils vraiment besoin d’avoir des arguments? (chacun son avis, après tout). Les tiens (fiona fait maintenant partie de ma vie il doivent l’accepter ou ils sont méchants/ immatures/autocentrés/jaloux…) sont-ils plus tolérables? Par exemple, ma mère fait partie de ma vie mais je l’amène pas à des réunions entre potes

    Vous devriez envisager (tous) d’accepter les autres et leurs opinions et de trouver un terrain d’entente s’il en existe un en commençant par modérer vos propos.

    Je suis tombée sur cet article par hasard (algo FB) mais j’ai halluciné. je ne savais pas que le fait de ne pas vouloir d’enfant faisait de moi un être humain inférieur autant au niveau développement (immature) qu’au niveau qualités humaines (centré sur eux-même). Je sais que je (j’exclu totalement mon amour de ce commentaire, il ne sait même pas que je répond) ne suis pas la cible première de cet article mais… les intéressés sont au courant qu’une caricature de leur comportement est jetée sur la place publique? perso, je ne suis pas sure qu’un blog soit un endroit opportun pour échanger sereinement

    • MyBerryStyle

      Hello Elise,
      Merci d’avoir pris le temps lire l’article et de m’écrire ton ressenti.
      Je pense simplement qu’il est plus difficile de juger définitivement si on souhaite vraiment avoir des enfants ou non lorsqu’on est seul et qu’on a pas forcément connu l’amour. Je ne dis en aucun cas qu’on ne puisse pas être heureux sans, chacun ses envies dans la vie. Dans mon article je parle uniquement des personnes que je connais, je ne fais pas de généralités et je ne juge pas le choix des gens ou je ne les traite encore moins d’inférieurs ou d’immatures sur le simple fait de ne pas vouloir d’enfant. Désolé si tu n’es senti visée dans cet article, mais tu as mal interprété mes propos parce que ce n’est pas du tout le cas.
      Pour les vacances, j’avoue que l’année où vous avez été là a été compliquée mais l’année dernière, il y a eu 4 enfants et tu demanderas à ton chéri mais je n’ai pas l’impression qu’ils aient dérangés…. Je trouve la comparaison avec ta mère « qui fait partie de ta vie » complètement hors sujet sauf si elle vit avec toi et ne peut pas se garder toute seule…
      Dans un conflit, il me semble nécessaire d’exposer ses arguments. Je juge immature le fait de ne pas souhaiter l’anniversaire d’un enfant d’un ami parce que « ce n’est pas mon ami » par exemple. Mais pas immature de discuter sur ce sujet et de peut-être trouver des compromis. En effet tu as raison, nous n’en avions pas du tout parlé avant, d’où l’ampleur de la chose je pense…
      Mon blog est un blog maman et si j’ai envie d’y raconter publiquement ce genre de sujet, qui peuvent intéresser d’autres mamans ou amis de parents, c’est mon problème. Leurs noms n’y sont pas affichés non ? Je ne sais qu’ils sont au courant, j’imagine. Mais en tout cas je n’ai pas eu retour mais je n’en attends pas forcément. Sache que ça m’a fait énormément de bien de mettre des mots sur tout ça. Ne t’en fais pas pour nos embrouilles, de mon côté il n’y en a plus, ils ne verront plus Fiona, problème réglé (et moi aussi moins de fait). Mais ce n’est pas grave, je le vis bien, je ne souhaite pas m’attarder d’avantage…
      Bisous à vous

  49. La bêtise humaine est partout ! Nous en avons fait les frais à la naissance de notre deux enfants (2 ans et 5 mois) Avant cela, nous avions pas mal d’ami(e)s que l’on recevait très régulièrement à la maison. Et puis, nous avons eu un deuxième enfant, Manon nous a permis de nous rendre compte de ceux que l’on pouvait considérer comme des ami(e)s (3 couples et 3 copains célibataires). J’ai été contaminé par la toxoplasmose alors que j’étais enceinte de 10semaines. Certains, au lieu de nous soutenir, ont préféré partir. J’ai été profondément blessée et attristée par leur comportement. D’autres ont trouvé de simples excuses du genre : « on ne sait pas quand on peut passer, on ne voudrait pas réveiller la petite. » ou « vous n’avez plus le temps de vous amuser maintenant »
    Nous sommes aussi un couple avant d’être des parents, On a besoin également de se détendre de temps en temps avec ou sans les enfants. Je comprends totalement ton article. Les ami(e)s sont également une deuxième famille que l’on a pu choisir. Certains ne méritent pas cette amitié. C’est ce que je me dis chaque jour pour m’éviter de souffrir de cette situation.

    Marine.
    Lftrouck

  50. Yo Romy !

    Qu’ils aillent bien se faire voir. Ce sont juste de gros égoïstes qui ne pensent qu’à leur petit confort. S’ils ne sont pas fichus d’accepter tes enfants ils ne méritent alors pas le titre d' »ami » à mon sens.

    • MyBerryStyle

      Yo Fabrice,
      Merci pour ton soutien, ça me fait très plaisir. Je ne m’attendais pas à te voir par ici 😉
      Vous nous manquez beaucoup, dommage qu’on habite si loin, on aurait trop aimé vous présenter notre princesse.
      Gros bisous ♥

  51. Bonjour Romy, même si tout a déjà été dit je ne pouvais pas ne pas réagir à ton article… ce que tes pseudos « amis » t’ont dit est tout simplement effarant, incroyablement méchant, petit, bas et égoïste (rien que ça oui ^^) personnellement je pense que toute discussion peut-être saine, je pourrais entendre que des amis me disent qu’il seraient contents qu’on se voit de temps en temps seulement entre adultes, mais c’est aussi leur rôle de vous accepter et de vous soutenir dans vos choix et dans votre nouvelle vie de parents! L’amitié, c’est à double sens il me semble… Il peut-y en plus y avoir des enfants plus difficiles que d’autres, ce n’est ni la faute de l’enfant ni la faute des parents et enfoncer les parents (qui ont d’autant plus besoin de compréhension) avec de telles paroles n’est vraiment en rien un gage d’amitié… c’est typiquement le genre de personne qui te dirai « tu as choisi les faire tu les assumes ». Bref, heureusement tous les gens qui ne veulent pas d’enfants ne sont pas comme ça. Dans le cas de tes « amis », c’est juste de la pure méchanceté. Ne leur accorde pas trop d’importance et profite bien de ta petite chérie, bisous

  52. Bonjour,

    Effarant les commentaires de vos amis.
    En revanche, je constate tout au long de l’article que vous ne parlez que de vous et de votre point de vue. Avez vous essayer d’expliquer le point de vue des gens dont vous parlez ou avez vous fait comme eux (soit ne pas se mettre à votr eplace) ?

  53. Bonjour Romy,
    je ne suis pas trop présente en ce moment sur la blogo (même si je continue à lire te lire !) mais j’ai eu quand meme envie de réagir à ton article! Nous aussi nous sommes jeunes parents, et comme toi, on réalise que concilier amis et bébé c’est pas toujours facile! C’est clair que parfois on aimerait passer une soirée tranquille sans devoir se lever toutes les 5 min :p Mais nos amis sont tout de même beaucoup plus indulgents… je trouve que tes amis sont tout de même hypers durs avec vous, après tout Fiona n’est qu’un enfant et c’est normal qu’elle fasse du bruit et qu’elle vive! Mais au delà de ça dire que Fiona n’est pas mon amie etc…. je trouve que c’est tout simplement ignoble 🙁 Peut être qu’il est temps d’avoir une petite discussion avec ces gens là histoire de mettre les choses au clair. Bon courage pour la suite avec ta puce! et ne t’en fais pas les gens ne sont pas tous comme ça :p

  54. C’est par les maternelles sur la 5 ce matin que j’ai connu ton blog. J’ai été maman à 24 ans, je n’ai jamais eu de réflexion de la part de mes amis au contraire souvent elles demandais que je ramène ma petite car c’était l’occasion de l’avoir. Dans la vie, il faut faire la part des choses. J’ai aussi des moments avec mes amis sans les enfants (3 actuellement avec mon dernier née cette année). Ton enfant n’est pas une pièce rapportée. En ce qui concerne tes amis, leurs choix n’est pas le tien. Ils ne peuvent pas imposer leurs choix de ne pas avoir d’enfant et demander à ceux qui en ont de ne pas les ramèner en leur présence. Toute vérité fini par ce savoir et les personnalités se dévoilent. Je te dirai maintenant tu sais ce qu’ils pensent et entoure toi des gens qui seront heureux de ta vie familiale. Et des vrais amis ce n’est pas ce genre de propos c’est qu’ils ne méritent pas ton amitié.

    • MyBerryStyle

      Bonjour,
      Merci pour ton message.
      Sur les maternelles ce matin ? Ah bon ? Qu’est ce qu’ils disaient de mon blog, à quel sujet ? Je suis hyper curieuse 😀 !
      Tu as tout à fait raison, je souhaite m’entourer de personnes positives au sujet des enfants et je ne veux plus que Fiona soit en contact avecce genre de personne car je trouve que c’est très malsain…. Cependant mon conjoint tient à eux et voudraient qu’on se réconcilie alors c’est compliqué. Je ne lui interdis pas de les voir, je ne dis pas ne plus vouloir les voir, mais pas chez moi et pas sans le reste du groupe.
      Bonne journée

  55. Coucou !

    Ton article me touche car j’ai une petite fille de 7 mois, et je suis également déçue en amitié…
    Depuis que je me suis mariée et que j’ai eu ma petite fille, la grande majorité de mes amis ne me parlent plus et m’évitent comme si j’avais la peste ! J’ai essayé de discuter avec eux, rien à faire…Les réponses que j’ai eu droit sont rapides et expéditives.
    Certains ont eu la franchise de me faire part de leur malaise part rapport à mon nouveau statut de femme mariée/maman. Pourtant je suis restée la même, je prends des nouvelles des amis, je ne peux certes passer moins de temps avec eux, mais la petite est sage et conciliante, elle pleure rarement.
    Malgré ma déception, je pense que ton expérience est encore plus dure que la mienne car tes « amis » se sont montrés très (beaucoup trop?) durs envers toi et ta princesse. Alors oui je comprends le malaise que peuvent éprouver les autres qui ne vivent pas les mêmes situations que nous, parents. Si certains ont décidé de ne pas avoir d’enfants, idem. Mais est ce une raison de se montrer aussi intolérants ? Pour moi ce ne sont pas des amis. S’ils étaient sincères, ils auraient fait quelques efforts, ne serait ce que vous accepter. Et ce, quelle que soit votre situation. Surtout que Fiona est innocente et jeune, leurs propos sont inadmissibles.
    Je peux comprendre les points de vue de ces personnes, mais je désapprouve totalement leurs méthodes, leurs façons de procéder et de communiquer.
    Eux ne veulent pas vous voir avec votre enfant, à l’inverse, vous pouvez très bien refuser de les voir car eux n’ont pas d’enfant dans ce cas ?
    Bref, c’est du délire .

    La roue tourne, la vie continue, il faut faire du tri dans ses contacts et il faut dire que l’avenir sera meilleur. Nous avons la possibilité de rencontrer des gens bien meilleurs et plus intéressants, plus tolérants.

    Je te fais de gros bisous et te souhaite bon courage 🙂

Ecrire un commentaire